• Dans ce temps de confinement et surtout en ville, notre rapport à la nature est vraiment réduit au minimum... Alors j'ai trouvé important de consacrer une journée de la semaine à des découvertes autour des plantes, des fleurs, à mettre les mains dans la terre, à goûter, sentir, expérimenter. Je préfère vous prévenir, le jardinage à la base, ce n'est pas du tout mon truc. J'ai besoin de la proximité de la nature, j'aime les plantes, mais j'ai réussi à tuer six cactus d'affilée (et ça m'arrive encore de perdre une succulente, oui oui, je sais...) Alors c'est un vrai défi pour moi de proposer ces activités à mes filles. Mais c'est en essayant qu'on finit par y arriver et ça va bientôt faire un an qu'on a quatre plantes vertes à la maison, donc il y a de l'espoir ! Bref, trêve de plaisanterie, vous verrez dans les semaines à venir qu'il n'y aura pas que du jardinage à proprement parler mais aussi des expériences diverses et des rudiments de botanique. On y va ?

    Pour ce vendredi-jardinage, nous fabriquons un germoir. Cette activité est très simple et plait beaucoup aux enfants, car on voit très rapidement la transformation des graines, les germes qui poussent de plus en plus et au bout d'une semaine à peine on peut déjà les consommer !

    Fabriquer un germoir à graines

     Pour réaliser ce germoir, vous avez besoin d'un simple bocal, comme un pot de confiture, un marteau et un poinçon ou un clou, une cuillère de lentilles ou autres graines, un peu d'eau.

    Commencez par percer le couvercle de petits trous qui permettront d'égoutter et de laisser l'air circuler.

    J'ai percé le couvercle par le dessus, mais je pense que c'est mieux par le dessous, car l'eau s'écoulera plus facilement. J'ai mis un journal en dessous pour protéger ma table.

    Fabriquer un germoir à graines

    Versez une cuillère à soupe de lentilles.

    J'en ai profité pour donner un petit exercice de motricité fine à mademoiselle D.
    Je n'avais plus de lentilles, mais il me restait un mélange de graines et haricots, alors je lui ai demandé de les trier pour ne garder que les lentilles blondes (assez faciles à attraper mais pas trop grosses non plus).

    Après avoir réuni l'équivalent d'une cuillère à soupe de lentilles blondes au fond du bocal, je lui ai donné un verre d'eau à verser (pour que toutes les lentilles soient immergées). Et nous avons laissé tremper une journée.

    Le lendemain, égouttez bien en enlevant toute l'eau. Si les graines restent dans l'eau, elles risquent de pourrir.

    Il n'y a plus qu'à attendre et observer les germes apparaitre ! :)

    Fabriquer un germoir à graines

    Comme vous pouvez voir sur cette photo, nous avons peut-être un peu trop attendu...!
    Les lentilles blondes étant assez grosses, je voulais attendre une semaine et j'ai été étonnée de voir hier des petites feuilles vertes ! Mais nous les avons mangées quand même et elles étaient délicieuses !

    Vous pouvez manger ces graines germées nature, ou avec une vinaigrette, intégrées dans une salade ou une sauce... Les idées de recettes ne manquent pas. Ici c'était nature, pour en découvrir le goût (pas si) subtil et léger.

    Les filles ont goûté ...et n'ont pas tellement apprécié la texture des lentilles.
    Mais nous allons réitérer l'expérience avec des lentilles vertes (faute d'avoir des petites graines comme l'alfalfa, qui germe en tout juste trois jours), et être plus attentifs encore à leur vitesse de germination.

    En tout cas j'ai trouvé cette expérience très ludique, et mademoiselle D était la première à s'extasier tous les matins dans la cuisine, devant notre germoir maison et les pousses qui grandissaient rapidement. Puisque nous avons tant attendu, nous avons pu observer que le germe crée d'abord la racine, avant de créer la tige (et les feuilles, haha !).
    Tout ça nous a donné envie d'aller plus loin dans cette histoire de germination et nous suivrons donc l'activité proposée sur le site Les ateliers de Céleste sur la germination du haricot prochainement (mais pour aujourd'hui, nous avons eu une autre idée, à la demande de mademoiselle D...)

    N'hésitez pas à me dire si vous tentez l'expérience (ou si vous êtes habitués à manger des graines germée) et quelles graines vous avez utilisé !

    Bonne journée et à demain pour une recette de brioches !

    - Lilaluna -

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  Bonjour ! Je vous partage aujourd'hui la recette de pâte à modeler notée dans le cahier de la Droguerie écologique. Si vous ne connaissez pas, c'est une marque de produits de base pour faire ses produits d'entretiens : bicarbonate, percarbonate, cristaux de soude, blanc de Meudon, terre de Sommière entre autres... et celui qui nous intéresse aujourd'hui, l'acide citrique. L'acide citrique est présent en grande quantité dans le citron et utilisé dans beaucoup de produits de l'industrie alimentaire. Si vous utilisez des colorants alimentaires pour votre pâte à modeler, pas d'inquiétude si les enfants la goûtent !

    Ingrédients

    - 500 gr de farine de froment
    - 150 gr de sel
    - 3 càs d'acide citrique
    - 20 à 50gr de pigments naturels ou colorants alimentaires en poudre
    - 1/2 litre d'eau
    - 5 à 8 càs d'huile

    Mélangez dans un récipient la farine, le sel, l'acide citrique et des pigments naturels. Vous pouvez séparer dans trois ou quatre bols différents avant d'ajouter des pigments de couleurs différentes.

    Portez 1/2 litre d'eau à ébullition, mélangez-y 5 à 8 càs d'huile, versez sur le mélange précédent, mélanger un peu le temps que ça refroidisse puis pétrissez soigneusement. C'est tout ! :)

     

    Pâte à modeler maison et idées d'activités

     

    Cette pâte à modeler reste souple très longtemps. L'idéal est de la conserver dans un sachet ou une boite de conservation et de la stocker au réfrigérateur.

    Pour  ne pas vous mentir, ce n'est pas moi qui ai fait notre pâte à modeler. Ma mère en a fait l'été dernier lorsque mademoiselle D était en vacances chez les grands-parents, et m'a donné un tiers en la redéposant à la maison. C'était en juillet et nous l'utilisons toujours. Après l'avoir sortie du réfrigérateur, je la malaxe un peu pour la réchauffer et qu'elle s'assouplisse avant de la donner aux filles.

    Elles peuvent y passer facilement 1h, surtout si je relance de temps en temps en montrant un mouvement (écraser, taper, appuyer avec les doigts, rouler entre les mains, rouler sur la table, etc...). Ça fonctionne particulièrement avec la mini qui aura bientôt 2 ans et qui a tendance à nous imiter dans nos gestes.

    Il m'arrive aussi d'apporter de nouveaux objets: deux emportes pièces, un tampon à biscuits, une fourchette, des cures dents ou bâtons de glace... Des éléments naturels : pommes de pin, glands, marrons, petits bâtons, cailloux ou encore mieux, des pierres semi-précieuses. Les billes rondes et plates font sensation aussi !

    Pâte à modeler maison et idées d'activités

    Pâte à modeler maison et idées d'activités

    Pâte à modeler maison et idées d'activités

    Pâte à modeler maison et idées d'activités

     

    On peut aussi utiliser des figurines qui partiront ensuite au bain (une brosse à ongle et c'est parti pour un quart d'heure d'amusement !). On peut leur proposer de faire les pâturages des animaux, le mobilier des personnages, une grotte...

    Pâte à modeler maison et idées d'activités

    Pâte à modeler maison et idées d'activités

    La dinette est un grand classique aussi. Pâtes ? Pizza ? Tarte aux myrtilles ?

    Pâte à modeler maison et idées d'activités

     

    Pour les enfants d'âge maternelle, vous pouvez leur proposer de faire les lettres de leur prénom ou l'alphabet. Vous trouverez un fichier de lettres à remplir sur le site http://dessinemoiunehistoire.net/alphabet/ J'ai imprimé le fichier à quatre lettres par page, pour faire des économies de papier, puis glissé les pages dans des pochettes en plastique. On peut aussi découper chaque carte et les plastifier avec une plastifieuse ou du film pour recouvrir les livres. Ainsi, la pâte à modeler de colle pas et n'abime pas les cartes.

    Pâte à modeler maison et idées d'activités

    Vous trouverez également très bonnes idées sur le site Hoptoys

    Bonne journée et bon amusement avec vos enfants !

    - Lilaluna -

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le mercredi c'est une journée consacrée au mouvement ! Bien évidemment, les enfants ne nous ont pas attendus pour bouger dans tous les sens, danser et escalader le canapé ! Mais si aujourd'hui on leur proposait des activités à faire ensemble ?

    Je vous partage ici quelques vidéos qui nous ont bien inspirés depuis le début du confinement. Je vous invite à les regarder d'abord seul.e, pour choisir la séance que vous aimeriez faire avec votre ou vos enfants. Si vous pouvez vous passer de la vidéo, c'est encore mieux ! N'hésitez pas à vous faire des petites fiches comme aide-mémoire. Si vous aimez dessiner, ces cartes serviront aussi à jouer avec votre enfant en les disposant face cachée et en piochant chacun votre tour (je pense notamment à la séance sur les animaux).

     Pour ceux qui ne se sentent pas de dessiner et préfèrent imprimer, vous pouvez télécharger cette petite fiche regroupant six animaux (attention présence d'une araignée, je précise pour les arachnophobes)

    Télécharger « Animaux gym.pdf »

     

     

    Salutation au soleil pour les enfants par Maeva du blog Blisscocotte. Cette salutation au soleil simplifiée est issue du livre 100% Yoga des petits (illustré par Ilya Green qu'on adore). 

     

    Une petite vidéo d'une émission la Maison des maternelles, qui invite à imiter la démarche de plusieurs animaux (cf. fiche à télécharger au-dessus)

     

    Une séance de yoga sur le thème du cirque par Lise Bilien.
    Elle propose une séance complète, mais vous pouvez choisir de faire juste un jeu, comme celui du funambule !

     

    Et bien évidemment, dansez, dansez sur vos musiques préférées, ça fait du bien, ça défoule et ça met tout le monde de bonne humeur ! Une petite séance avant de se mettre à table et nous voilà prêt à passer un bon repas en famille.

     

    La nuit dernière a été très courte (merci les trois pré-molaires de la mini, vite qu'on en finisse !) donc je m'arrête là pour aujourd'hui, mais je vous montrerai des idées de jeux et parcours la semaine prochaine, promis !

     Amusez-vous bien !

    - Lilauna -

     

     


    votre commentaire
  • Bonjour ! J'espère que vous allez bien !
    Aujourd'hui c'est mardi, et le mardi c'est activité musique !

    Pour la première partie de l'activité, je vous propose de fabriquer des maracas avec vos enfants.
    Pour cela, rien de plus simple. Vous avez besoin au minimum :
    - de rouleaux vides de papier toilette
    - de quelques graines, haricots, riz, petites pâtes...
    - d'un agrafeuse ou d'un pistolet à colle chaude

    Et pour la décoration :
    - de feuille, règle, crayons, feutres ou peinture, ciseaux et colle, ainsi qu'un peu de masking tape.

    La plupart des étapes de fabrication peut être faite par vos enfants. Vous verrez sur les photos que c'est ma D qui a tout fait elle-même, je l'ai juste aidée pour tracer le rectangle et tenir la maraca dans l'agrafeuse.

     

    Fabrication

    1. Tracez un rectangle sur la feuille selon la taille de votre rouleau. Ici, j'ai fait un rectangle de 9X14 cm.
    Demandez à votre enfant de le décorer.

    Fabriquer des maracas et jouer avec

     
    2. Découpez le rectangle

    Fabriquer des maracas et jouer avec

     
    3. Encollez le dos du rectangle...

    Fabriquer des maracas et jouer avec

     
    4... et collez-le sur le rouleau.

    Fabriquer des maracas et jouer avec


    5. Pressez un côté pour l'aplatir et agrafez (ou collez à la colle chaude)

    Fabriquer des maracas et jouer avec


    6. Remplissez de graines. Si vous en faites plusieurs, variez la quantité, vous obtiendrez des sons différents !

    Fabriquer des maracas et jouer avec


    7. Agrafez l'autre côté en donnant une forme de berlingot (en pliant à la perpendiculaire du premier pli)

    Fabriquer des maracas et jouer avec

     
    7. Cachez les agrafes avec du masking tape

    Fabriquer des maracas et jouer avec


    Et voilà les maracas prêtes !

    Fabriquer des maracas et jouer avec

     

    Je vous propose maintenant plusieurs façon de les utiliser.

    - Mettre une de vos musiques préférées et danser en secouant la maraca. En suivant le rythme c'est encore mieux.
    Vous pouvez secouer de façon régulière, en suivant la pulsation.

    - Chanter une chanson en secouant de façon régulière/en suivant le rythme des paroles (un coup par syllabe)

    - Faites un rythme et demandez à votre enfant de le reproduire. Puis c'est votre enfant qui propose un rythme à son tour et vous reproduisez.

    - Marchez et demandez à votre enfant de faire un coup par pas. Puis inversez les rôles. Jouez, faites des surprises en variant la vitesse ou la façon de marcher.

    - Si vous avez fait plusieurs maracas aux sons différents, essayez de les classer par intensité, du plus fort au moins fort par exemple (ça dépendra beaucoup de ce que vous avez choisi pour les remplir et de la quantité)

    - Pour finir, je vous propose une chanson participative ci-dessous.
    (si la piste n'apparait pas, cliquez dans l'espace blanc au dessus des paroles)
    Chacun peut au choix improviser un rythme sur huit temps ou reproduire le rythme de la phrase "à toi musicien..."

     A l'orchestre Tralala chacun joue ce qu'il voudra
    A toi musicien montre-nous si tu joues bien
    *un musicien en solo*
    Bravo c'est très bien, saluons ce musicien
    *tous ensemble*

    Accords de guitare
    A E A - A E A -
    D - A - E - A -
    *
    D - A - E - A -
    *

    Vous pouvez également inventer de nouvelles paroles. Ici, j'ai chanté "à l'orchestre des enfants, chacun joue de temps en temps", mais ça peut-être l'orchestre des lutins, des poissons, des lapins, ce que vous voulez !

     

    Je vous souhaite un bon amusement avec vos enfants !

    A demain

    - Lilaluna -

    Pin It

    votre commentaire
  • Pour cette activité, vous aurez besoin de papier cartonné ou canson, et de  gouache. Une couleur, ou deux, ou plus, mais surtout du blanc !

    Je n'ai rien inventé ici, c'est un cahier d'activité Montessori qui m'a soufflé l'idée. On propose à l'enfant de travailler sur les nuances en peignant des bandes du plus foncé au plus clair. Pour lui faciliter la tâche, on peut tracer des traits sur la bande de papier et lui demander de peindre chaque carré en ajoutant chaque fois un peu de blanc à la couleur de base. L'enfant mélange la peinture et la voit s'éclaircir petit à petit.

    Dégradé de peinture


    Je n'avais que du bleu et du vert donc nous nous sommes contentées de ça et j'ai fait cinq cases au lieu de quatre par bande de papier. N'hésitez pas à ajouter pas mal de blanc pour une différence flagrante, je trouve que sur la verte, nous n'en avons pas mis suffisamment au début...

    A la fin de l'article je donnerai des idées pour exploiter ces bandes dégradées.

    Dégradé de peinture

     

    Pendant ce temps, la mini, 23 mois, explorait librement en faisant des mélanges dans sa palette et sur sa feuille.

    Puis mademoiselle D a fait une peinture totalement libre avec ce qui restait dans sa palette.
    J'aime bien proposer une activité guidée puis laisser libre cours à ma grande. En général ça lui évite le syndrome de la page blanche (elle a une "légère" tendance perfectionniste...), vous savez, quand l'enfant ne sait pas trop quoi faire ou s'arrête vite de peur de ne pas réaliser une oeuvre assez grandiose. La petite activité brise la glace et ensuite elle est prête à créer sans se mettre de barrières.

     

    Dégradé de peinture

     

    Pour aller plus loin avec ces bandes dégradées, on peut les utiliser de différentes façons.

    - Les couper après avoir numéroté chaque carré au dos de la bande, pour ensuite retrouver l'ordre des nuances.

    - Faire la même chose en mélangeant plusieurs bandes de couleurs différentes

    - Créer un jeu de sept familles (de sept couleurs) en numérotant chaque nuance ("Dans la famille rouge, je voudrais le 3")

    - Se servir des bandes pour faire des échelles d'émotions en déplaçant une pince à linge pour signifier comment on se sent (rouge colère, jaune joie, bleu tristesse, etc...). Pourquoi ne pas mettre une photo sur la pince à linge, pour chaque membre de la famille ?

    - Se servir d'une bande pour faire une échelle du bruit ...pour rester en bons termes avec ses voisins pendant le confinement ! Rose clair veut dire silence, rouge vif veut dire trop de bruit. On montre à l'enfant où on se situe sur l'échelle et où est la limite acceptable.

    N'hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez d'autres idées !

    Je vous souhaite une bonne journée !

    - Lilaluna -

    Pin It

    votre commentaire
  • Comme cette période est étrange... Je ne sais pas comment vous la vivez, mais j'espère que vous arrivez au bout de la journée sans vous dire que vous ne tiendrez pas un jour de plus. Si c'est le cas, je vous envoie plein de tendresse et de courage. Il est certainement temps de prendre quelques minutes pour soi et de lever le pied sur quelques petites choses par-ci par-là... Comme les devoirs des enfants par exemple !

    J'entends vraiment de tout, mais je vais vous raconter comment ça se passe pour nous ici.
    Dès le lundi 16 après-midi, nous avons reçu un sacré paquet de fiches à imprimer. Les deux enseignants de mademoiselle D (qui est en MS bilingue français/allemand) nous ont conseillé d'en mettre certaines dans des pochettes en plastique et d'utiliser un feutre de tableau effaçable. Ainsi, elles sont réutilisables et peuvent servir quotidiennement, par exemple pour le traçage de lettres et chiffres.

     

    Notre rythme de la semaine - Confinement


    Les trois-quarts des fiches envoyées étaient en lien avec deux albums lus précédemment en classe. Mademoiselle D s'en souvenait à peine et nous ne les avons pas à la maison. Je comprends le désir des enseignants d'entretenir le lien de l'enfant avec l'école, mais ça m'a semblé un peu incohérent d'avoir des dizaines de fiches et pas le support de base pour s'y référer, relire, en parler... Alors j'ai décidé de faire complètement à ma sauce.

    Pour vous dire la vérité, j'étais plutôt excitée le vendredi 13. Ça fait longtemps que je veux tester l'instruction en famille pour plusieurs raisons et j'ai choisi de saisir cette opportunité pour essayer plein de choses. Bon, je ne vais pas vous mentir, il y a un gouffre entre ce que j'imaginais et là où on en est aujourd'hui ! Mais on commence à avoir un petit rythme qui me plait. Je ne vous détaillerai pas tout de suite le déroulé de notre journée, car j'ai une mini L qui perce deux pré-molaires en ce moment et avec les nuits que je me tape, ça fausse tout mon démarrage de journée ! ^^

    Aujourd'hui, je vais vous partager notre rythme de la semaine. L'ancien, imaginé dès le vendredi 13 au soir, et le nouveau, mis en place petit à petit à force de durcissement du confinement, tâtonnements dans les envies et besoins de chacun... 

    Ce rythme est extrêmement important pour mademoiselle D et il lui permet :
    - de se repérer dans la semaine
    - de prévoir, en sachant à l'avance ce qu'elle vivra dans les jours à venir
    - de varier les plaisirs en variant les types d'activités
    Et pour moi :
    - de ne pas me creuser la tête tous les soirs en me demandant ce que je vais bien pouvoir proposer le lendemain.

     

    Voici donc notre planning dans sa première version :

     

    Notre rythme de la semaine - Confinement


    Je me suis inspirée de la pédagogie Steiner Waldorf que j'affectionne particulièrement pour son approche très pratique et manuelle (on y apprend le tricot, la vannerie, la forge, le travail du bois...) et la proximité avec la nature. Dans cette pédagogie, le rythme est très  important. On y fête par exemple les changements de saisons et on peut mettre en place toutes sortes de rituels. Je pense que le rythme, qu'il soit journalier ou hebdomadaire est très important pour l'enfant et si certains sauront s'adapter à tout changements de situation sans broncher, d'autres auront besoin d'un cadre bien défini qui les rassure et leur permet de grandir et s'épanouir plus en confiance. Ma D fait partie de ces enfants-là et depuis que je l'ai compris, j'y apporte un soin particulier.

    Dans la pédagogie Steiner Waldorf, chaque jour a une couleur (lundi violet, mardi rouge, mercredi jaune, etc...). Mais cette suite de couleur n'a aucun sens particulier pour ma grande. J'ai donc décidé de garder dans la deuxième version les couleurs du train de la semaine affiché dans sa classe. Ces couleurs avaient aussi été reportées sur la poutre du temps, afin qu'elle sache quel enseignant elle aurait le lendemain (vert et bleu = français, rouge et orange = allemand). Ainsi, on peut continuer à dire la date en avançant la pince à linge et se reporter directement sur le planning affiché sur la porte de la chambre pour connaitre l'activité du jour.

    Notre rythme de la semaine - Confinement

    Notre rythme de la semaine - Confinement

    Poutre du temps trouvée chez Milestory (une référence en IEF)

    Comme vous pouvez le voir, la sortie au marché à été remplacée par une activité musique et la grande sortie nature, par une journée plus sportive. Cette sortie nature annulée, c'était la grosse déception, celle qui a été la plus difficile à avaler. On imaginait partir assez loin, faire une vingtaine de kilomètres à vélo pour être en pleine nature, en pleine forêt, pique-niquer, marcher avec la mini qui fait sa sieste en porte-bambin, observer les plantes, les oiseaux, faire un herbier, des cabanes... Bref, on avait commencé à rêver et tout ça s'est vite avéré impossible. Mais le rêve est là, donc dès que ce sera possible, on le mettra en place ! L'appel de la nature n'a jamais été aussi fort...

    L'activité cuisine a disparu, car finalement on fait la cuisine un peu tout le temps et les filles participent quand elles en ont envie. Et le samedi, elles se chargent de façonner les brioches pour le petit-déjeuner du lendemain pendant que je fais le pain (que je fais presque tous les deux jours en fait...), car elles n'aiment pas du tout toucher la pâte à pain qui colle aux doigts (désillusion bonjour ^^). Voilà une leçon que j'ai retenue : pour que ça se passe bien, sans tension, laisser chacun participer comme il le souhaite, à sa façon.

    Pour finir, sachez que toutes ces activités ne prennent que peu de temps dans la journée : entre 30min et 1h, en une fois ou en plusieurs fois réparties sur la journée. Pour le reste, c'est beaucoup de jeux libres, d'histoires lues, de podcasts et histoires à écouter, de jeux de société à plusieurs, de puzzles, de dessins et coloriages ...et un peu de travail formel, mais seulement à la demande de ma grande - elle sait où sont les fiches de l'école et se sert, ou nous demande son cahier d'activités et on s'assoit ensemble à la table.

    Je vais maintenant détailler un peu les activités possibles pour chaque journée et essaierai poster des articles quotidiennement pour vous présenter ces activités.

     

    LUNDI - PEINTURE DESSIN COLLAGE

    - Jeux de peinture sur le dégradé (activité proposée par le cahier d'activité de mademoiselle D) et peinture libre
    - Peinture libre pour fabriquer des maracas
    - Aquarelle sur papier mouillé
    - Création d'un vitrail de Pâques
    - Dessin magique à l'aquarelle
    ...

    MARDI - MUSIQUE

    - Apprentissage d'une chanson participative avec impro rythmique (et utilisation) des maracas
    - Jeu de mise en paire et reconnaissance de cris d'animaux enregistrés
    - Découverte de dix petits instruments à percussions et jeu de kim toucher
    - Sonorisation d'un album
    ...

    MERCREDI - SPORT, MOUVEMENTS

    - Petite salutation au soleil pour enfants
    - Parcours de motricité dans le salon
    - Parcours tracé au sol (sauts et équilibre)
    - Portés acrobatiques avec papa
    - 1, 2, 3 soleil dans le couloir
    - Trampoline sur le matelas des parents
    - Spectacles de danse, ou danse tous ensemble
    ...

    JEUDI - MODELAGE

    - Pâte à modeler maison et pierres, cristaux, billes
    - Pâte auto-durcissante et fabrication d'empreintes d'animaux
    - Cire à modeler
    - Fabrication d'oeufs en pâte à sel pour chasse aux oeufs dans la maison
    - Formes à reproduire en pâte à modeler
    - Argile (je n'ai pas eu le temps d'en acheter avant le confinement, déception...)
    ...

    VENDREDI - JARDINAGE

    - Semer des graines
    - Faire un germoir à graines
    - Faire des boutures de notre plante araignée
    - Créer un herbier avec les fleurs que l'ont trouve autour de la maison
    ...

    SAMEDI - PAIN ET BRIOCHE

    - Recette des brioches
    - Recette du pain sans pétissage
    - Faire son levain
    ...

    DIMANCHE - GRAND MÉNAGE

    - Rangement, le jeu du panier
    - Trier les jouets et les habits avec les enfants
    - Produits nettoyants naturels et faits maison
    - Faire sa lessive maison (avec deux ingrédients), regarder les petits étendre du linge
    - Dessins au blanc de Meudon et miroirs étincelants (idem pour les fenêtre mais les nôtres sont trop hautes)
    ...

     

    Voilà, je vous dis à demain pour la première activité peinture !

    Prenez soin de vous et de vos enfants

    - Lilaluna -

    Pin It

    votre commentaire
  • Voilà un moment que je ne suis pas venue ici... C'est que nous traversons une période particulière. Une période de transition en rapport avec le sommeil de la mini, et le mien, par extension.

    Avant ça, je m'étais toujours dit que les enfants finiraient toujours par dormir une nuit complète d'eux-mêmes. Et je continue de le croire. Mais ça ne veut pas dire 1/ que c'est facile à vivre pour les parents, et surtout 2/ que nous n'avons aucune influence sur leur sommeil.

    Petit retour en arrière.
    Il y a bientôt 5 ans, nous sommes devenus parents. Un sacré chamboulement dans nos vies, forcément, mais ce à quoi on ne s'attendait pas, c'était les nuits hachées, mâchées, entrecoupées de cris, de pleurs, à chercher mille solutions les plus bienveillantes possibles, jusqu'à poser son bébé et sortir de la pièce tellement on n'en pouvait plus. On se relayait "20 min toi, 20 min moi", "vas-y je tiens 1h essaie de dormir sur le canapé" (au mieux, quand on ne se hurlait pas à la figure d'épuisement et d'exaspération).
    Notre bébé avait du reflux et les pédiatres ne nous prenaient pas au sérieux. Régurgitations impressionnantes presque 1h après la tétée, des pleurs dans la minute quand on la posait, un nombre incalculable de tétées pour la soulager... Bref un cercle vicieux dont personne ne semblait prêt à nous tirer.
    Pendant 16 mois, je n'ai pas dormi plus de trois heures d'affilée, réveillée ensuite toutes les heures. L'horreur. J'avais écrit un article sur l'épuisement et je sais que je n'oublierai jamais cet état de fatigue très très intense où tout est compliqué : se mouvoir, se lever d'une chaise, préparer à manger, se laver, s'habiller, sortir, tout devient une épreuve.

    A 18 mois, mademoiselle D faisait des nuits complètes, elle s'endormait vers 21h-22h jusqu'à 6h où elle tétait pour se rendormir un peu avant d'aller à la crèche.

    Aujourd'hui, mini L a 22 mois et n'a jamais dormi plus de cinq heures d'affilée. Jusque là je me disais "trop facile, elle n'hurle même pas la nuit, me demande simplement à téter et se rendors rapidement". Je suis bien loin des nuits de mademoiselle D !! Oui sauf qu'ensuite elle dort trois heures puis termine la nuit avec une tétée de deux heures en gesticulant. Autant vous dire que ça fait presque deux ans que je dors cinq heures par nuit avec deux heures de somnolence qui ne me servent pas à grand chose d'autre que survivre. Et tout ça, c'est au mieux, quand il n'y a pas une otite, les dents, un cauchemar, un rhume, une gastro etc...

    Bref, mini L va avoir 2 ans et je suis au bout du rollmop !
    C'est pas l'épuisement qu'on a connu, certes, mais j'ai du mal à aller au bout de mes journées, je cherche mes mots, j'oublie des trucs, et j'enchaine les petits symptômes pas cool, à commencer par le torticolis qui va et vient... et revient. Il fallait faire quelque chose. Mais quoi ?

    J'ai commencé par lire.
    Si je ne vous en ai pas encore parlé, je vous invite fortement à lire "Dormir sans larmes" de Rosa Jove, que vous ayez des petits ou que vous les attendiez pour bientôt. Ce livre est une bible ! Il permet de comprendre le rythme de sommeil de bébé à chaque période de son développement, pourquoi il se réveille autant, pourquoi chez nous adulte c'est différent. Comprendre, c'est déjà accepter. Accepter qu'il est tout à fait normal qu'un bébé (qu'on n'aura pas laissé pleurer évidemment) se réveille et nous appelle. D'ailleurs, nous aussi nous réveillons la nuit, simplement nous savons nous rendormir instantanément et nous n'avons pas d'angoisse en passant au sommeil profond ("oh mon dieu si je m'endors trop profondément je vais mourir !!" non non !). Ce livre permet aussi d'écarter tout problème réel de sommeil, comme entre autres, la terreur nocturne.

    L'accompagnement au sommeil

    Arrivé à la deuxième partie du livre, je me suis dis "Ok, ma fille n'a aucun problème. Donc si elle se réveille, c'est normal, elle apprend à dormir comme elle a appris à marcher, progressivement et par étape. Je la laisse aller à son rythme, elle finira bien par faire des nuits complètes".

    Des mois plus tard, toujours aucun signe d'un quelconque changement...

    On m'a dit "c'est parce qu'elle s'endort au sein, elle a imprimé qu'elle ne pouvait s'endormir que de cette manière" (vous pouvez transposer avec n'importe quoi : endormissement dans les bras, en voiture, en poussette, en porte-bébé etc...) Alors, comme elle est grande, j'ai essayé de lui en parler et de lui dire que ce soir elle s'endormirait sans le sein dans la bouche, avec un câlin. Hurlements. Pas d'accord. J'ai tenu dix minutes dans les cris et j'ai sorti le précieux du t-shirt en me lynchant intérieurement ("t'as pas tenu, tu laisses tomber, t'es vraiment nulle, tu fais pleurer ta fille pour rien, elle ne te prendra pas au sérieux si tu dis un truc et que tu ne t'y tiens pas", et autres horreurs...). J'ai réessayé deux-trois fois sans plus de succès et avec toujours d'aussi douces paroles envers moi-même.

    Et puis je suis tombée sur ce podcast dédié au sommeil.

     

    L'accompagnement au sommeil

     

    Et j'ai compris.

    J'ai compris que lui offrir le sein après avoir tenté de faire sans, n'était pas un échec. C'était un moyen de la rassurer, de lui dire que même si progressivement on allait faire différemment, j'étais toujours là. C'était aussi un moyen de m'écouter : un soir j'ai la ressource nécessaire, je tiens sans flancher et lui propose d'autres choses (chansons, câlins, bercements), avec toute la bienveillance que j'ai en moi. Un autre soir, je suis trop fatiguée, je tiens 5 min et l'endors au sein. Et puis c'est bien comme ça, on recommencera demain !

    J'ai compris aussi que ce grand changement (et chamboulement) n'allait pas se faire en un jour.
    Florence Pinon, l'invitée de Clémentine Sarlat, explique qu'il faut minimum trois semaines pour changer une habitude. J'ai alors accepté l'idée que ça allait prendre du temps. Et sûrement plus de trois semaines si j'y vais à mon rythme et sans papa. Commencera en février ou commencera pas ? Février avec les vacances, des nuits passées dans quatre endroits différents... Février sans papa pour me relayer le matin, la fatigue accumulée... Allez, j'étais motivée ! J'ai donc commencé.

     

    Ça va faire un mois maintenant, et si nous ne sommes pas encore à des nuits complètes, loin de là, il y a eu beaucoup de changements déjà.

    Nous avons instauré un nouveau rituel du soir, petit à petit, en testant des choses et en gardant ce qui nous convenait à toutes les deux. Elle a intégré son lit de grande, un lit au sol, juste en dessous de sa soeur. Elle finit elle-même sa tétée du soir, elle décide du moment. Elle aime être un peu bercée mais accepte que parfois je sois trop fatiguée. Dans ce cas, on se couche côte à côte, on se touche, elle me chuchote des choses incompréhensibles, me raconte des histoires. Et puis elle s'endort. Et même que ce soir, pour la première fois, c'est papa qui s'est chargé de l'endormir. Pas un cri, pas de pleurs et elle dort toujours deux heures plus tard.

    Alors bien sûr, je sais que dans trois heures elle se réveillera et qu'un câlin ne suffira peut-être pas. Et que la fin de nuit sera encore agitée avec sa loooongue tétée acrobatique. Mais c'est pas grave. Ce sera la prochaine étape, on verra ça dans les prochaines semaines. Pour l'instant, je savoure ma petite victoire et je suis impressionnée par la façon dont elle s'est adaptée à ma demande de changement.

    Et un jour elle dormira toute la nuit sans interruption, et les tétées nocturnes à sentir ses petits pieds chauds contre mes cuisses et à respirer l'odeur de ses cheveux de bébé me manqueront sûrement... Alors je profite encore un peu de ces instants.

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Je sais que mon témoignage peut paraître paradoxal : je souhaite dormir des nuits complètes mais les tétées nocturnes vont me manquer. En vérité, je ne souhaite pas particulièrement la sevrer la nuit, ni la sevrer tout cours pour l'instant. Je ne suis donc pas contre les tétées nocturnes, simplement j'aimerais qu'elles soient espacées (une ou deux pas plus) et surtout, non acrobatique ^^

    Et ce n'est pas la peine de me dire que c'est à cause de l'allaitement si ma fille ne dort pas, merci bien ! :)
    Pour avoir côtoyé énormément de mères (par mon travail notamment) qui allaitaient ou non et dont les enfants avaient un sommeil agité ou non, j'ai pu me rendre compte qu'il n'y avait aucun lien entre les deux. On voit tout autant de bébés allaités qui dorment toute la nuit que de bébés allaités qui se réveillent. De même pour ceux qui boivent le biberon et se réveillent beaucoup.

    Je précise car je ne souhaite pas de polémique, ni l'avis de ta grand-tante Georgette.
    Je souhaite un sevrage naturel pour la mini et elle a encore pas mal besoin de téter, donc je suis le flow, tout en adaptant ma réponse à chaque situation pour que ça reste agréable pour tout le monde.

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Allez bonne nuit ! Promis je vous raconterai quand elle aura fait sa première nuit complète ;)

    - Lilaluna -

    Pin It

    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires