• S'il y a une chose que je peux affirmer, c'est qu'on ne s'est pas tourné les pouces cet hiver, ma mère et moi ! On a plutôt joué des aiguilles... à tricoter ! Et on a rempli nos armoires (surtout celle de poussinette) de jolis pulls faits mains, avec amour, séries et papotages.

    Je ne tricote pas souvent en compagnie de ma mère, mais quand ça arrive, on se couche généralement assez tard, après avoir dit à mon père ou Alfredo (au choix) le célèbre "Attends, j'finis mon rang !" ^^

    Les voici donc, nos pulls d'hiver !
    ...mais avec ce temps frisquet, au printemps ça va aussi :)

     

    Nos pulls d'hiver
    Ce pull tricoté en top-down a été commencé par ma mère début décembre et je l'ai terminé (je me suis chargée des rayures, corps et manches). Je suis hyper fière d'avoir aussi réussi à détricoter et retricoter le col qui présentait un énorme trou, venu on ne sait comment.
    En top-down, on démarre comme son nom l'indique, par le haut de l'ouvrage. Donc retricoter l'endroit où on a commencé le tricot, ça veut dire partir dans le sens opposé aux mailles (vous me suivez ? Je suis sûre que si vous tricotez un peu vous comprenez).
    Ça veut dire aussi des mailles qui sont décalées d'un cran. J'ai refait tout le col au point mousse et le décalage ne se voit pas !

     

    Nos pulls d'hiver

    Pour tricoter ce pull à capuche, j'ai suivi un modèle Éco baby bliss.
    Ce n'est pas du top-down, on le voit à sa forme carrée, et franchement qu'est-ce que c'est long l'assemblage des différentes parties !!!
    Par contre j'ai beaucoup aimé tricoter la capuche dans le prolongement du devant. C'était rigolo et agréable à faire, surtout quand on fait se rejoindre les deux côté de la capuche dans la nuque et que tout s'inverse (l'endroit devient l'envers, l'envers devient l'endroit).

     

    Nos pulls d'hiver

    Ma mère a tricoté ce magnifique pull irlandais juste avant Noël.
    J'adore le point nid d'abeille, il est gourmand en laine mais tellement moelleux !
    Poussinette ne le porte pas encore car il est trop grand pour elle. Dommage, il est bien chaud ! Mais il y a de fortes chances pour qu'il lui aille encore l'année prochaine et puis elle pourra toujours le mettre dès la fin de l'été quand il fait froid le soir et qu'on est en sortie.

     

    Nos pulls d'hiver

    Aux vacances de février, la Mamou de poussinette (ma maman, quoi) avait encore fait deux pulls. Oui, deux !!! Celui-ci en laine mérinos, dans un bleu-vert turquoise. J'y ai ajouté un petit bouton étoile en nacre.

    Nos pulls d'hiver

    Et un deuxième sur le même modèle, en laine de chamelon (partie beige) et en laine teintée maison ♥

    Nos pulls d'hiver

    C'est teeeeeeeellement doux la laine de chamelon...!

    Bon c'est vrai, ma mère tricote très vite, mais de mon côté j'étais en train de faire un pull taille adulte. Pour la toute première fois, j'ai suivi un modèle de pull adulte de A à... ben plus que Z, en fait ! En effet le modèle présentait des manches courtes et moi j'aime les pulls avec des manches longues. J'ai donc improvisé des manches :)

    Nos pulls d'hiver

    Je n'en suis pas peu fière ! Ce pull est doux, chaud, moelleux et d'une couleurs que j'adore ♥
    Je l'ai tricoté avec de la laine de chez Drops, la Lima (65% laine, 35% alpaga) et il m'en reste encore assez pour faire un deuxième pull !
    Mais pour l'instant, je me suis lancée dans un petit gilet de berger noir, en totale improvisation et avec une laine que je ne connaissais pas... Je vous en reparle lorsqu'il est fini !

    Qui pense que le tricot c'est pour les mamies ? (bon certains de mes élèves, c'est vrai...)

    Des bises à tous

    - Lilaluna -

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    1 commentaire
  • Aujourd'hui je voudrais partager avec vous une petite astuce.

    Ces derniers jours, j'ai eu les lèvres particulièrement sèches. Je me suis tartiné la bouche de beurre de karité pendant une journée entière, mais rien n'y faisait... J'ai donc ressorti le tube d'Homéoplasmine, tube qui m'avait "sauvé la vie" la semaine suivant mon accouchement (j'avais le visage desséché et recouvert de plaques rouges, la fautes aux hormones). Mais  aucun résultat non plus, j'avais toujours les lèvres comme brûlées. J'ai bu des litres d'eau et à part le fait d'aller plus souvent aux toilettes, ça n'a rien changé du tout..!

    Et puis mon regard est tombé sur un petit tube de lanoline qui trainait sur la table...

     

    La lanoline pour les maux de l'hiver

     

    Les mamans allaitantes, ou qui ont allaité, connaissent ça très bien : la lanoline pure sert à soigner les mamelons douloureux lorsqu'on a des crevasses. Ça arrive très souvent en début d'allaitement, mais ce n'est pas systématique, rassurez-vous.
    Dans mon cas, j'en ai eu juste la première semaine. Et puis je suis passée à une bonne grosse autre douleur (la candidose mammaire, vous connaissez ? J'en parlerai une autre fois !) qui ne se soigne pas du tout de la même façon. Alors exit le tube de lanoline ! Le voilà relégué au tiroir.

    En vérité, j'avais acheté un tout petit tube sur les conseils d'une amie qui était enceinte en même temps que moi. N'étant pas inscrites dans la même maternité, nous n'avions pas les mêmes listes... J'ai compris en arrivant dans ma chambre que la mienne fournissait un énorme tube de presque 40ml !!

    Autant vous dire qu'en une semaine je n'ai pas eu le temps d'écouler tout ça ! ^^
    Bon. Mais on en fait quoi alors ?!?

    Vous vous en doutez puisque j'ai commencé par ça : la lanoline répare très bien les lèvres gercées !
    En 24h, j'ai retrouvée des lèvres douces et hydratées. Et pas besoin d'en mettre des tonnes, une simple goutte de la taille d'un grain de semoule suffit ! On applique ça 3-4 fois dans la journée, et voilà !

     

    La lanoline pour les maux de l'hiver

     

    Mais ce n'est pas tout, cette petite merveille peut aussi soigner

    - le p'tit nez abimé, quand on est enrhumé et qu'on se mouche-mouche-mouche toute la journée

    - les gerçures sur les mains, quand elles se transforment en puzzle et qu'on perd quelques pièces

    - les crevasses des pieds, les talons craquelés

    - les fesses rouges de bébé (ça on n'a pas testé, on est chanceux de ce côté là)

     

    La lanoline qu'est-ce que c'est ?

    Il s'agit en fait de la graisse qui entoure les poils de mouton. Du sébum en quelque sorte.
    Dit comme ça, ça a l'air très "beurk" !! Mais ça n'a pas vraiment d'odeur et c'est bien évidemment nettoyé et purifié (sinon, on ne laisserait pas bébé téter des mamelons qui en sont recouverts !). Ce n'est pas aussi glamour ou exotique que le beurre de karité, mais comme raconté plus haut, ça marche mille fois mieux pour hydrater la peau !

    C'est un produit d'origine animale qui est autorisé dans les labels de cosmétiques biologiques. Je suis allée chercher le référentiel écocert pour en savoir un peu plus sur la règlementation : "certains produits animaux (...) peuvent être utilisés. Ils ne peuvent pas être constitutif de l'animal, ni entraîner son stress, sa souffrance ou sa mort et doivent être naturellement produits par eux."

    Ma mère récupère parfois des toisons dans des fermes pour la carder, filer et tricoter. Elle m'assure que le mouton ne souffre pas... Mais ce n'est certainement pas le cas partout, et pour les vegans qui sont à 100% contre l'exploitation animale, il existe une alternative (autant pour les mamelons, les lèvres gercées et les cosmétiques maison) : le substitut végétal de lanoline.
    Je ne l'ai pas testé, mais si un jour bébé 2 il y a, je serais curieuse d'utiliser ce substitut pour sauver mes mamelons en détresse, ainsi que mes lèvres, mon nez, mes mains, mes pieds...

     Alors convaincus ? :)

    Je vous souhaite une bonne journée et vous fais des bisous

    - Lilaluna -

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    4 commentaires
  •  Voici donc la suite de l'article d'hier !
    Il ne reste pas beaucoup de livres, je vais vous les présenter en deux catégories.

     

    Les livres musicaux

    Ses livres préférés à 22 mois (2)

     Edition Gründ
    Il en manque un sur le rock, j'imagine qu'Alfredo l'a mis de côté pour changer la pile... ^^

     

    Ses livres préférés à 22 mois (2)

     Edition Gallimard

    Poussinette aime : écouter 2, 3, 5, 10, 15 fois une musique
    en mélanger deux (DJ Poussinette ♫)
    lancer la musique et courir au milieu du salon pour danser ♥

    J'aime : la qualité de certains enregistrements (pas tous),
    découvrir des chansons que je ne connais pas,
    regarder poussinette s'amuser toute seule pendant dix bonnes minutes

    Ses livres préférés à 22 mois (2)

     

     

    Les livres du soir

    Ses livres préférés à 22 mois (2)

     Le livre "Beaucoup de beaux bébés" n'est pas spécialement une histoire du soir, mais poussinette l'a complètement adopté dans sa routine du coucher. Nous ne lisons pas à chaque fois, mais chaque fois qu'on lui propose de lire un livre avant de dormir elle nous demande celui-ci !

    Je trouve que c'est vraiment un livre à avoir. Il existe en version cartonnée et c'est super parce qu'il intéresse beaucoup les bébés ! Tous ces visages, toutes ces expressions, la qualité des photos
    ...et la surprise de la fin :)

    Poussinette aime : dire "a pa'tout là !" à propos du bébé barbouillé
    dire "a maman..." à propos du bébé qui pleure entre les mains de sa maman
    dire "boum boum boum" en agitant son petit poing pour celui qui tape une grosse caisse
    compter les bébés de la fin du livre "un bébééééé, deux bébéééééés"
    Et... je vous dis la surprise de fin ? Oui allez :)
    Se regarder dans le miroir de la dernière page et chercher notre reflet
    "Et moiiiii ! Et papa ? Et maman ?" ♥

    J'aime : observer ma poussinette qui prend tant de plaisir à lire ce livre presque chaque jour

    Ses livres préférés à 22 mois (2)

    Chaque fois qu'elle voit cette double page elle dit "moi !" en montrant le bébé chevelu.
    Pourtant, on ne l'appelle pas poussinette pour rien... 

     

    Ses livres préférés à 22 mois (2)

    Aaaah "Bonsoir lune"
    C'était mon livre préféré quand j'étais petite et mes parents ont du me le lire un million de fois !
    Lorsque je l'ai vu en magasin, je n'ai pas hésité à le racheter (le mien est en loque).

    Quand on lui raconte des histoires le soir, poussinette ne se couche pas sans avoir lu "Beaucoup de beaux bébés" ET "Bonsoir lune" (dans cet ordre sinon ça ne va pas).

    Poussinette aime : pointer du doigts les objets cités
    observer les petits chats page après page
    dire que la vache "taute" (saute) et que les oursons sont "assis à saises" (assis sur des chaises)
    préciser que la vieille dame calme murmurant chuuuut est en train de tricoter

    J'aime : redécouvrir tous les petits détails cachés dans l'image (dont l'heure qui change à chaque page)
    le rythme de lecture et retrouver un peu toujours la même intonation quand je raconte
    l'apaisement que ce livre nous procure à toutes les deux

    Ses livres préférés à 22 mois (2)

    Dans ce livre, on commence par énumérer tous les éléments qui se trouvent dans la "grande chambre verte" (un ballon rouge, une petite souris, une lampe, une paire de gants, un peigne, deux tableaux...). Et puis le petit lapin qui se couche dit "bonsoir" à chaque chose (et met presque 1h à s'endormir !!).

    Les couleurs de ce livre peuvent sembler vraiment criardes, et pourtant, page après page, ça s'assombrit, jusqu'à ce que le petit lapin s'endorme dans la semi obscurité.
    Lorsque je lis ce livre, je ne peux m'empêcher de parler de moins en moins fort jusqu'à presque chuchoter pour la dernière page. Après ça, on est archi prêtes pour le coucher (surtout moi ^^).

    Ses livres préférés à 22 mois (2)

     

    Voilà, la liste s'arrête ici.

    J'espère que ça vous a permis de découvrir des livres pour vos petits.
    J'espère aussi en découvrir plein d'autres dans les prochains mois,
    alors je vous invite à me donner des idées pour alimenter la bibliothèque de poussinette
    (ou partir à leur recherche à la médiathèque).
    Merci d'avance :)

    ...et bonne lecture !

    - Lilaluna -

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  • Ça ne fait pas longtemps que poussinette adore les livres. Pendant quelques mois c'était très difficile de la garder à côté de soi pour aller jusqu'au bout de l'histoire. Elle voulait lire les pages dans le désordre, ou se levait au bout de trente secondes pour aller chercher un autre livre, ou pour carrément nous abandonner sur place. 
    Et puis poussinette a commencé à parler... Et elle nous a de plus en plus réclamé des histoires. Même des histoires longues. Elle s'est mise à "lire" toute seule. A réciter presque entièrement des livres qui lui avaient plu. Ou à nous demander une deuxième fois un livre qu'on venait de finir.

    Aujourd'hui, je vous présente les livres préférés de poussinette (et il y en a !).

    Ses livres préférés à 22 mois

    Vous ne les verrez pas tous aujourd'hui. Comme l'article est long (et lourd à charger à cause des photos) je vais le couper en deux et vous aurez la suite demain !

     

    Ses livres préférés à 22 mois

     La collection "Bébé Balthazar".
    Les amateurs de la pédagogie Montessori reconnaitront cette collection. "Bonne nuit moi" est le 2e livre que j'ai acheté pour poussinette quand elle n'avait que quelques mois.

    Poussinette aime : les pages spécial avec la lune qui brille dans le noir, la pomme à encastrer, le carton ondulé à gratter, le tissu à soulever, le caneton à caresser, le miroir pour se regarder... Chaque livre de cette collection a une page spéciale.

    J'aime : les illustrations à l'aquarelle, la simplicité avec laquelle les émotions et attitudes positives sont évoquées (on parle de gratitude, de générosité, de bienveillance, d'amour...)

     

    Ses livres préférés à 22 mois

     Aaah la petite taupe... Un grand classique, enfin en édition cartonnée !

    Poussinette aime : nommer les animaux rencontrés par la petite taupe, répéter des mots (comme "chocolat" pour la couleur des crottes de la chèvre), mais surtout, le sujet !
    Alors même qu'elle sait enfin dire "pipi" et "couche" (avant c'était "caca" pour tout ce qui avait trait au change), elle parle d'autant mieux de ce sujet qui la fascine (j'imagine que c'est fascinant pour un peu tous les enfants, non ?) et on se paye de bonnes tranches de rigolade avec une poussinette qui nous dit "beeeerk a pu caca !" avec un sourire immense quand on la change ^^

    J'aime : les expressions de langage soutenu et les apartés qui rendent l'histoire vraiment drôle,
    faire des voix différentes pour les animaux,
    les illustrations avec tous ces traits de crayons de couleurs (oui j'en parle très mal, je sais ^^)

     

    Ses livres préférés à 22 mois

     Encore un classique, que poussinette avait eu lors de son premier anniversaire : La chenille qui fait des trous

    Poussinette aime adore : mettre ses doigts dans les trous et nommer les fruits qu'elle connait, c'est à dire "pomme" et "fraise" (en fait le reste de l'histoire, pour l'instant, elle s'en cogne ^^)

    J'aime : la page du samedi et nommer les aliments le plus vite possible (avant qu'elle ait tourné la page) "un morceau-de-gâteau-un-cornet-de-glace-un-cornichon-un-bout-de-gruyère..."
    et toutes les idées d'activités manuelles que ce livre génère

     

    Ses livres préférés à 22 mois

     J'ai découvert les livres d'Audrey Poussier à la bibliothèque.
    Poussinette n'a que celui-ci, mais dès qu'on en voit un autre, on l'emprunte.

    Poussinette aime : que je fasse différentes voix pour tous les personnages
    et s'identifier aux petits personnages (généralement le lapin rose, sinon la souris)

    J'aime : les situations très proches de celles vécues par enfants. Audrey Poussier semble très bien connaître les enfants et leur façon de réfléchir, de penser, de ressentir. On retrouve la susceptibilité des uns, la jalousie des autres, mais toujours avec humour et bienveillance.

     Et puis le mouvement de ses dessins... non mais regardez-moi ça :

    Ses livres préférés à 22 mois

     ♥

     

    Ses livres préférés à 22 mois

    Deux livres de Matthieu Maudet
    "Ça n'existe pas"
    a été offert à poussinette à Noël 2015.
    "Les chaussettes", à Noël 2016.
    On rit toujours autant.

    Poussinette aime : que son papa fasse comme si le livre lui mangeait la tête à la fin du premier.
    Que se maman fasse de drôles d'intonations dans le deuxième (vous avez compris, j'aime transformer ma voix et théâtraliser chaque lecture, haha ^^)

    J'aime : l'humour, accessible aux tout petits (dans ces livres-là, parce qu'on a lu "Le Ça" du même auteur à la bibliothèque et si poussinette a adoré, j'ai quand même du lui expliquer la chute qui est plutôt à destination des parents)

     

    Ses livres préférés à 22 mois

     Toujours dans la même édition, poussinette a reçu Une journée avec le Père Noël pour... Noël
    Je cherchais un livre de ce type en librairie, mais rien ne me plaisait... Parce que si on ne sait pas trop si on va "faire croire" au Père Noël à poussinette, j'ai quand même envie qu'elle connaisse le personnage. Bref, ce livre offert par une amie de ma famille est absolument génial !

    Poussinette aime : relire le livre toute seule en entier en nommant ce qu'elle voit (dodo, ta'tine, dousse, tétettes -chaussettes-, bottes, me'ci, câlin, Ho ho ho ! ^^)

    J'aime : dire merci à chaque lutin dessiné sur cette double page 

    Ses livres préférés à 22 mois

     ...et poussinette qui attend patiemment :)

     

    Ses livres préférés à 22 mois

     De la même auteure : Soledad Bravi
    Ma mère m'a offert "Maman, comment on fait les bébés ?" juste après la naissance de poussinette. Dans cette BD, une petite fille demande régulièrement à ses parents comment on fait les bébés et ceux-ci lui servent des histoires différentes et farfelues presque à chaque fois.

    Poussinette aime : l'histoire de la maman qui appelle au téléphone "allô madame, je voudrais un joli bébé s'il vous plait !" et le bébé qui arrive quelques jours plus tard dans un colis.
    D'ailleurs un jour j'ai dit à poussinette "on va aller chercher un colis à la Poste aujourd'hui" et elle a crié "BÉBÉ !" ...euh non, c'est ta mamie qui t'a acheté des habits pendant les soldes ^^
    Elle aime aussi beaucoup les cigognes et fait "cac cac cac", c'est à dire "coin coin coin", chaque fois qu'elle en voit une dans le livre.

    J'aime : les expressions des personnages si proches de la réalité et pourtant avec si peu de traits

    Ses livres préférés à 22 mois

     

     

    Ses livres préférés à 22 mois

     "Armeline Fourchedrue" nous a été offert par une bonne amie à moi qui connaît notre passion pour le vélo depuis un moment. C'était un de ses livres préférés lorsqu'elle était petite. Je trouvais que poussinette était un peu trop petite pour lui lire cette histoire mais elle l'a réclamée et elle l'adore. A tel point qu'elle me demande souvent de lui lire une deuxième fois lorsque j'ai terminé l'histoire !

    Poussinette aime : le bruit des klaxons, le chien qui court près du vélo, quand Armeline ajoute une boite à outils sur son vélo, quand elle ajoute de la musique et quand tout se casse la figure.

     J'aime : les illustrations de Quentin Blake ♥

     

    Ses livres préférés à 22 mois

     Ce petit livre, "Les fruits", m'appartenait.
    J'ai du l'avoir un peu avant mon premier anniversaire, sur la route des vacances.

    Poussinette aime : trouver la pomme (malheureusement elle ressemble énormément à la pêche et un peu à l'abricot...) et les fruits qu'elle a découvert et adoré cet été... les groseilles !

    J'aime : le fait que les fruits soient vraiment bien représentés (sauf la pêche)

    Ses livres préférés à 22 mois

     

     

     Voilà pour aujourd'hui, la suite viendra demain !
    Dormez bien !
    :)

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    3 commentaires
  • Aujourd'hui je ne suis pas là pour vous expliquer de A à Z comment fonctionnent les couches lavables, mais plutôt pour vous donner des conseils de copine qui a testé...
    Les conseils qu'on aurait voulu avoir, ou qu'on a eu la chance d'avoir avant de se lancer.

    Couches lavables, comment démarrer..?
    Poussinette il y a presque 20 mois, en plein été... ♥

    Déjà, je ne vais pas développer très longtemps sur le "pourquoi utiliser des couches lavables" mais on peut tous avoir une (bonne) raison différente :
    - pour le bien-être des fesses de bébé (vous avez lu l'article de 60 millions de consommateurs sur la toxicité des couches ?),
    - pour préserver la planète et aller plus loin dans votre démarche zéro déchet (tellement à la mode en ce moment, et c'est tant mieux !),
    - pour une question de budget (ça parait cher au démarrage mais il y a des astuces et je vous jure que les couches lavables sont très largement rentabilisées)
    - parce qu'il y en a des super jolies et que ça fait de beaux popotins colorés (si, si, ça peut être une bonne raison)

     

    Voici donc mes conseils :

    1. Formez-vous !

    Il y a certainement une personne de votre entourage qui en utilise déjà, ou alors une association près de chez vous qui propose des petites formations. Parce que si on sait à peu près tous enfiler une couche jetable à un bébé, face à la surcouche, l'insert et le voile de la couche lavable TE2, on peut être décontenancé la première fois !
    A Bruxelles, nous avons eu la chance de trouver une association qui nous a montré plusieurs types et marques de couches et comment les utiliser. Ça nous a bien détendus sur le sujet et on s'est vite lancés.
    Ça peut paraître ridicule de suivre une formation pour apprendre à changer son enfant, mais il n'y a pas si longtemps ce genre de savoir se transmettait par la famille, les mères, les tantes, les grands-mères. Aujourd'hui, on se tourne vers ceux qui connaissent le sujet et ensuite on essaie de former les grands-parents ! :)

    Quelques adresses
    A Paris :
    ApiNapi

    A Bruxelles : 
    Éco tribu 
    Natur pur

    Et si vous ne trouvez rien près de chez vous, il y a des tas de vidéos sur Youtube et des sites qui ont rédigé de super guides, comme Écobébé ou ma copine Chloé

     

    2. Location et seconde main

    Une couche lavable neuve, ça coûte entre 20 et 35€ selon la marque, le modèle et si vous l'achetez sur internet. Sachant qu'il faut environ 25 couches pour que ça tourne bien (en moyenne 8 changes/jour et une machine tous les deux jours) je vous laisse faire le calcul si vous n'achetez que du neuf...

    On peut se faire plaisir et acheter quelques jolies couches colorées toutes neuves (et toutes douces), mais sachez qu'il y a des tas et des tas de couches lavables vendues sur les sites de seconde main. Si on a l'esprit de chineur, on peut aussi chercher dans les vide-greniers (il y en a régulièrement qui sont spécialisés en puériculture).

    Mais avant d'acheter quoi que ce soit, si vous en avez l'occasion... louez ! Des magasins proposent ce service et il vous permet d'essayer plusieurs modèles différents jusqu'à trouver ce qui vous convient le mieux.

     Sachez aussi que certaines villes offrent les couches, renseignez-vous !

     

    Couches lavables, comment (bien) démarrer

     

    3. Taille unique ou pas ?

    Certaines marques proposent des couches en taille unique. Elles ont un système de pressions devant qui permet de réduire ou d'agrandir la couche. En général elles fonctionnent dès que l'enfant fait 3,5 ou 4kg,et jusqu'à 15-16kg.
    Utiliser ce genre de couches permet de faire de sacrées économies ! Mais elles ne sont pas toujours super bien ajustées (je ne parle pas d'une marque en particulier, tout dépend de la morphologie de votre bébé, s'il est allaité ou pas, etc...) et si elle lui vont parfaitement à une période, elles peuvent demander des ajustements à une autre.

    Nos couches taille unique ont super bien fonctionné les 9 premiers mois. Et puis poussinette a commencé à apprendre à marcher et s'est beaucoup affinée. On s'est alors retrouvés avec des fuites très régulières. Après avoir essayé le décrassage (nettoyage en profondeur des couches pour les rendre plus absorbantes, le mot est horrible mais ça consiste juste à faire tremper des couches propres avec du percarbonate de soude ^^), on a fini par réaliser qu'on devait simplement ajouter des inserts absorbants, des doublures ou boosters, comme on les appelle dans le jargon de la couche lavable.

    Autres astuces :
    Sachez que les scratchs permettent de mieux ajuster la couche que les pressions. Attention à bien les replier avant le passage en machine pour ne pas ruiner votre linge !
    Les couches à doubles goussets (deux élastiques au niveaux des cuisses) sont généralement plus étanches.

     

    4. Le matériel de base

     On a déjà parlé des couches un peu plus haut, mais quid du reste ?

     Vous aurez besoin :

    - d'un rouleau de voiles de protection.
    Ils servent à récupérer les selles et à les jeter, parce que non, on ne met pas la couche direct à la machine après utilisation ! :)
    Je pense faire un petit article-comparatif bientôt sur les voiles...

     - d'un seau ou d'un sac de stockage.
    Puisqu'on ne fait pas des machines à longueur de journée et qu'on a besoin de stocker les couches deux ou trois jours, autant les stocker dans un truc fermé.
    Vous avez donc les sacs imperméables, avec fermetures éclairs ou lanières. Nous on s'en sert pour stocker les couches quand on est en sortie ou chez les grands-parents.
    Sinon, vous pouvez utiliser un seau avec couvercle (avec ou sans système d'aération)

    Couches lavables, comment (bien) démarrer

    - de quelques boosters, histoire d'augmenter la capacité d'absorption (et de ne pas changer des couches toutes les heures)

    Couches lavables, comment (bien) démarrer Couches lavables, comment (bien) démarrerCouches lavables, comment (bien) démarrer

     

    Une astuce, pas indispensable, sauf quand on a la phobie de toucher les couches sales (moi ça me permet surtout de faire le tri de ce que je lave) : le filet de lavage.
    C'est une vendeuse parisienne qui m'a donné cette astuce : on met le filet dans le seau, on déplie les langes des couches un maximum en les stockant, puis on transvase le filet ouvert dans la machine. Ainsi on ne prend pas de pleine brassées de couches sales dans les mains, le filet se vide pendant que la machine tourne et les couches sont lavées sans problème !

    Couches lavables, comment (bien) démarrer

    Voilà c'est à peu près tout ce dont vous aurez besoin !

    Après pour ce qui est du change, dans la logique des choses, on utilise des cotons lavables, de l'eau et du savon (ou pas), du liniment avec le moins d'ingrédients possible... Mais ça, c'est vous qui voyez :)

    Si j'ai oublié quelques chose, si vous avez des questions ou des conseils à donner, n'hésitez pas !

    Des bisous

    - Lilaluna -

     

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires