• Couches lavables, comment (bien) démarrer

    Aujourd'hui je ne suis pas là pour vous expliquer de A à Z comment fonctionnent les couches lavables, mais plutôt pour vous donner des conseils de copine qui a testé...
    Les conseils qu'on aurait voulu avoir, ou qu'on a eu la chance d'avoir avant de se lancer.

    Couches lavables, comment démarrer..?
    Poussinette il y a presque 20 mois, en plein été... ♥

    Déjà, je ne vais pas développer très longtemps sur le "pourquoi utiliser des couches lavables" mais on peut tous avoir une (bonne) raison différente :
    - pour le bien-être des fesses de bébé (vous avez lu l'article de 60 millions de consommateurs sur la toxicité des couches ?),
    - pour préserver la planète et aller plus loin dans votre démarche zéro déchet (tellement à la mode en ce moment, et c'est tant mieux !),
    - pour une question de budget (ça parait cher au démarrage mais il y a des astuces et je vous jure que les couches lavables sont très largement rentabilisées)
    - parce qu'il y en a des super jolies et que ça fait de beaux popotins colorés (si, si, ça peut être une bonne raison)

     

    Voici donc mes conseils :

    1. Formez-vous !

    Il y a certainement une personne de votre entourage qui en utilise déjà, ou alors une association près de chez vous qui propose des petites formations. Parce que si on sait à peu près tous enfiler une couche jetable à un bébé, face à la surcouche, l'insert et le voile de la couche lavable TE2, on peut être décontenancé la première fois !
    A Bruxelles, nous avons eu la chance de trouver une association qui nous a montré plusieurs types et marques de couches et comment les utiliser. Ça nous a bien détendus sur le sujet et on s'est vite lancés.
    Ça peut paraître ridicule de suivre une formation pour apprendre à changer son enfant, mais il n'y a pas si longtemps ce genre de savoir se transmettait par la famille, les mères, les tantes, les grands-mères. Aujourd'hui, on se tourne vers ceux qui connaissent le sujet et ensuite on essaie de former les grands-parents ! :)

    Quelques adresses
    A Paris :
    ApiNapi

    A Bruxelles : 
    Éco tribu 
    Natur pur

    Et si vous ne trouvez rien près de chez vous, il y a des tas de vidéos sur Youtube et des sites qui ont rédigé de super guides, comme Écobébé ou ma copine Chloé

     

    2. Location et seconde main

    Une couche lavable neuve, ça coûte entre 20 et 35€ selon la marque, le modèle et si vous l'achetez sur internet. Sachant qu'il faut environ 25 couches pour que ça tourne bien (en moyenne 8 changes/jour et une machine tous les deux jours) je vous laisse faire le calcul si vous n'achetez que du neuf...

    On peut se faire plaisir et acheter quelques jolies couches colorées toutes neuves (et toutes douces), mais sachez qu'il y a des tas et des tas de couches lavables vendues sur les sites de seconde main. Si on a l'esprit de chineur, on peut aussi chercher dans les vide-greniers (il y en a régulièrement qui sont spécialisés en puériculture).

    Mais avant d'acheter quoi que ce soit, si vous en avez l'occasion... louez ! Des magasins proposent ce service et il vous permet d'essayer plusieurs modèles différents jusqu'à trouver ce qui vous convient le mieux.

     Sachez aussi que certaines villes offrent les couches, renseignez-vous !

     

    Couches lavables, comment (bien) démarrer

     

    3. Taille unique ou pas ?

    Certaines marques proposent des couches en taille unique. Elles ont un système de pressions devant qui permet de réduire ou d'agrandir la couche. En général elles fonctionnent dès que l'enfant fait 3,5 ou 4kg,et jusqu'à 15-16kg.
    Utiliser ce genre de couches permet de faire de sacrées économies ! Mais elles ne sont pas toujours super bien ajustées (je ne parle pas d'une marque en particulier, tout dépend de la morphologie de votre bébé, s'il est allaité ou pas, etc...) et si elle lui vont parfaitement à une période, elles peuvent demander des ajustements à une autre.

    Nos couches taille unique ont super bien fonctionné les 9 premiers mois. Et puis poussinette a commencé à apprendre à marcher et s'est beaucoup affinée. On s'est alors retrouvés avec des fuites très régulières. Après avoir essayé le décrassage (nettoyage en profondeur des couches pour les rendre plus absorbantes, le mot est horrible mais ça consiste juste à faire tremper des couches propres avec du percarbonate de soude ^^), on a fini par réaliser qu'on devait simplement ajouter des inserts absorbants, des doublures ou boosters, comme on les appelle dans le jargon de la couche lavable.

    Autres astuces :
    Sachez que les scratchs permettent de mieux ajuster la couche que les pressions. Attention à bien les replier avant le passage en machine pour ne pas ruiner votre linge !
    Les couches à doubles goussets (deux élastiques au niveaux des cuisses) sont généralement plus étanches.

     

    4. Le matériel de base

     On a déjà parlé des couches un peu plus haut, mais quid du reste ?

     Vous aurez besoin :

    - d'un rouleau de voiles de protection.
    Ils servent à récupérer les selles et à les jeter, parce que non, on ne met pas la couche direct à la machine après utilisation ! :)
    Je pense faire un petit article-comparatif bientôt sur les voiles...

     - d'un seau ou d'un sac de stockage.
    Puisqu'on ne fait pas des machines à longueur de journée et qu'on a besoin de stocker les couches deux ou trois jours, autant les stocker dans un truc fermé.
    Vous avez donc les sacs imperméables, avec fermetures éclairs ou lanières. Nous on s'en sert pour stocker les couches quand on est en sortie ou chez les grands-parents.
    Sinon, vous pouvez utiliser un seau avec couvercle (avec ou sans système d'aération)

    Couches lavables, comment (bien) démarrer

    - de quelques boosters, histoire d'augmenter la capacité d'absorption (et de ne pas changer des couches toutes les heures)

    Couches lavables, comment (bien) démarrer Couches lavables, comment (bien) démarrerCouches lavables, comment (bien) démarrer

     

    Une astuce, pas indispensable, sauf quand on a la phobie de toucher les couches sales (moi ça me permet surtout de faire le tri de ce que je lave) : le filet de lavage.
    C'est une vendeuse parisienne qui m'a donné cette astuce : on met le filet dans le seau, on déplie les langes des couches un maximum en les stockant, puis on transvase le filet ouvert dans la machine. Ainsi on ne prend pas de pleine brassées de couches sales dans les mains, le filet se vide pendant que la machine tourne et les couches sont lavées sans problème !

    Couches lavables, comment (bien) démarrer

    Voilà c'est à peu près tout ce dont vous aurez besoin !

    Après pour ce qui est du change, dans la logique des choses, on utilise des cotons lavables, de l'eau et du savon (ou pas), du liniment avec le moins d'ingrédients possible... Mais ça, c'est vous qui voyez :)

    Si j'ai oublié quelques chose, si vous avez des questions ou des conseils à donner, n'hésitez pas !

    Des bisous

    - Lilaluna -

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Guidoline Arlequin trois couleurs (tuto)Ses livres préférés à 22 mois »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Line
    Mercredi 1er Mars à 13:18

    Merci pour ces conseils pratiques!! Très bon article!

    Justement on en parlait avec mon ptit mari, suite à l'article de 60 millions de consommateurs... mais ça nous paraissait compliqué, et surtout on se sentait mal informés, mais maintenant c'est bon! Alors je reviendrai vers toi le moment venu. ;-) Bises

      • Mercredi 1er Mars à 14:42

        Merci !! :) Et sache que si tu viens à la maison, je te fais une démo avec trois types de couches différentes, oui oui oui !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :