• Ce mois d'avril était peut-être le plus joli mois qu'on ait vécu depuis longtemps !

    Dans l'attente de l'accouchement, Alfredo avait organisé son planning pour être bien plus présent et comme nous avons changé le contrat de crèche de mademoiselle D, nous avons passé beaucoup de temps en famille. C'était l'occasion de faire plein d'activités, des sorties ...et des grasses mat' ! ^^

    J'ai aussi profité de ce temps pour faire pas mal de tri, dont celui de mon stock de laine...
    Sur la photo, c'est ce qu'il reste. Deux tiers de tout ça est parti de la maison !
    J'ai gardé essentiellement les pelotes "pure laine" et deux-trois pelotes "fantaisie"

    Petits et grands bonheurs du mois d'avril

     

    Mademoiselle D. s'est régalée à me peinturlurer le bidon !
    J'ai trouvé du maquillage écologique de la marque Namaki. Emballage en carton, colorants naturels, facile à démaquiller... Certaines couleurs un peu ternes, mais globalement j'en suis contente.
    Voyez donc l'oeuf de Pâques que m'a peint ma poulette :

    Petits et grands bonheurs du mois d'avril

     

     Les beaux jours sont arrivés, nous avons pu laisser les fenêtres grandes ouvertes toute la journée !
    Pour se rafraichir, j'ai improvisé une petite crème glacée :
    - un yaourt de soja framboise-passion au congélateur pendant une petite heure
    - mixer avec des framboises surgelées
    - déguster !

    Petits et grands bonheurs du mois d'avril

     

     Tout le mois d'avril, une foire est installée à 15min à pieds de chez nous.
    Je ne suis pas spécialement fan des foires, leurs musiques boum-boum qui se mélangent,
    les "en voiture !", les pêches au canards où tu payes une fortune un jouet MadeInChina...
    Mais mademoiselle D. ne savait pas ce qu'était une barbapapa. Elle en avait vu une dans un livre et me demandait régulièrement ce que c'était. Alors après deux tours de manège, il était temps de lui en faire goûter une. Voilà, c'est fait ! Et puis en fait ça colle aux doigts, maman c'est pénible ! Haha ! ^^

    Petits et grands bonheurs du mois d'avril

     

     Nous avons fêté les trois ans de notre D. Avec ses super copines de crèche, des ballons, du maquillage et un gâteau aux framboises, tout comme elle voulait. Elle était aux anges...
    ...et moi aussi ! J'avais tellement peur d'accoucher avant ou pire, le jour de son anniversaire !

    Petits et grands bonheurs du mois d'avril


    Après ça, mademoiselle D. est partie en vacances une semaine chez ses grands-parents.
    C'était la première fois que j'étais séparée d'elle aussi longtemps. Quelle sensation étrange, d'avoir autant de temps pour soi ! Je me suis sentie un peu perdue le premier jour...
    Mais nous avons vite repris nos marques d'avant la parentalité : repas à 21h30, sorties au ciné, balade en ville sans regarder l'heure ni faire son trajet en fonction des toilettes publiques ^^

    Et puis il y a eu cette journée si spéciale.
    Celle où on a su que c'était pour bientôt. Celle où Alfredo a attendu presque en faisant les 100 pas. Celle où je me suis mise à faire le ménage, un gâteau, à presque finir tous mes travaux de couture laissés en suspens... Celle où le gros ballon qu'on m'a prêté a été mon meilleur allié, celle où ma baignoire m'a laissée me mettre dans des postures jusque là inenvisagées...

    Et puis le 20 avril, à 6h36, mini L. a pointé le bout de son nez ♥

     

    Petits et grands bonheurs du mois d'avril

     

    Depuis, je suis sur un nuage...
    Certes, la nouvelle vie à quatre n'est pas forcément de tout repos, et puis chacun doit trouver quelle est sa place, prendre ses marques, trouver le bon rythme... Mais qu'ils sont nombreux les petits bonheurs quotidiens !! Entre les câlins de soeurs, le bébé à la peau douce qui sent le lait, et puis le couple renforcé par un incroyable accouchement... Oui, je suis sur un nuage et j'espère y rester longtemps !

     

    Je vous souhaite un joli mois de Mai.
    Je reviendrai comme je pourrai, avec le temps que j'aurai. J'ai un milliard de choses à vous montrer et vous raconter, mais bon, s'asseoir devant l'ordi n'est pas chose aisée ces jours-ci...!

    La bise à tous

    - Lilaluna -

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Hahaha ! Taper un article presque entièrement et le perdre bêtement parce que je n'ai pas cliqué sur "enregistrer" au fur et à mesure... et je vous parlais justement de lâcher-prise... On respire et on recommence ! ^^

    J'espère que vous avez tous passé de bonnes fêtes.
    Je ne sais pas vous, mais j'ai trouvé que ces vacances avaient filé à une allure folle et on reprend presque aussi fatigués que le 22 décembre. Mais je garde en tête que c'est la dernière ligne droite avant le congé mat' et qu'ensuite j'aurai du temps pour faire plein de choses !!! J'ai hâte !

    On ne s'empêche pas de bricoler pour autant, j'ai commencé à tricoter un pull pour Alfredo et ça avance bien. Je me suis mise aussi à vider tous les placards de la maison pour faire du tri. Comment ça je "fais mon nid" ? :)
    J'ai très envie de commencer quelque chose de nouveau. 2017 a été une année particulièrement éprouvante, avec un creux de vague interminable et des émotions qui ont fait les montagnes russes. Mais je ne veux pas faire une croix dessus : on en est ressortis certes un peu cabossés, mais aussi apaisés et avec une sensation de force et une motivation qui j'espère ne va plus nous lâcher avant longtemps. Alors 2018, on est curieux de voir ce que tu vas nous apporter :)

    Avez-vous pris des résolutions pour cette nouvelles année ?
    J'avoue que j'ai longuement hésité avant d'en prendre, je n'avais pas tellement envie de me mettre la pression... et en même temps, j'aime l'idée de toujours s'améliorer, apprendre, grandir. Alors j'ai noté quelques résolutions dans mon bullet journal et on fera de notre mieux

    La première concerne toute la maisonnée :
    simplifier notre vie en continuant le tri des objets qui nous entourent.
    Pas une vraie nouvelle résolution donc, puisque la fièvre du tri nous tient depuis quelque temps déjà...
    Mais avec l'arrivée de ce nouveau bébé, je ressens vraiment le besoin d'avoir moins de choses autour de moi, moins d'objets, plus d'espace. En plus, on envisage sérieusement de déménager dans un futur proche alors si on peut se simplifier la tâche en s'allégeant...! ^^

    La suivante me concerne plus, mais c'est Alfredo qui m'y pousse petit à petit :
    progresser en lâcher-prise en me répétant intérieurement "ce n'est pas si grave" et "dans le fond, ça m'est égal". Ce sont les phrases magiques que j'essaie de me répéter lorsqu'une situation me dérange ou me fait paniquer. Parce que si dans certaines situations se mettre en colère, avoir peur et réagir est légitime, je ne pense pas que ce soit le cas d'une tâche de sauce tomate sur un vêtement d'enfant (même blanc, le vêtement) !! Allez Lila, on revoit son sens des priorités !

    Ma troisième résolution est plus personnelle :
    apprendre à écouter ma fatigue et respecter mon besoin de sommeil.
    J'ai toujours fui le moment du coucher et en général ce n'est que lorsque je suis sous la couette que je me dis qu'on y est bien et que j'aurais du m'y mettre plus tôt. Le lendemain, malgré la fatigue et par un fâcheux hasard, j'ai tout oublié et je repousse de nouveau le moment de me mettre au lit. Et bien oui. C'est complètement stupide :)
    Comme je souhaite vraiment accoucher de ce bébé sans péridurale, je dois m'y préparer. Et comme pour une épreuve sportive, il faut être en super forme et dormir un maximum. Alors go !

    La dernière résolution concerne ma relation avec mademoiselle D :
    jouer plus avec elle, trouver des activités qui me plaisent.
    Je me suis rendue compte avec un peu de culpabilité que souvent, lorsque je m'asseyais à côté d'elle pour jouer, je m'ennuyais au bout de cinq minutes et que je n'avais qu'une envie, retourner à mes tâches. A moins de lui proposer une activité de travaux manuels qui demande un peu d'encadrement. Alfredo l'explique par le fait qu'elle désire à la fois notre présence et tout faire seule.
    Mais je ne désespère pas, elle aime les maisons que je lui construis avec ses briques et j'aime étaler sa pâte à modeler pour qu'elle la découpe avec ses emporte-pièces ! On va finir par trouver le moyen de passer 1h à jouer ensemble :)

    Et voilà ! C'est déjà pas mal !
    Même si je réfléchis aussi à changer ma consommation en arrêtant totalement les achats compulsifs. Pas que je sois une shoppeuse fiévreuse, mais ça m'arrive parfois d'avoir juste "envie d'acheter" et je trouve ça assez effrayant. Donc je vais y réfléchir dans le courant de l'année et si je trouve une méthode qui me convient, je la partagerai avec vous.

    Je suis curieuse de savoir si vous avez aussi pris des bonnes résolutions et lesquelles...
    Que vous en ayez pris ou pas, je vous souhaite une très très belle année 2018, pleine de surprises et de petits bonheurs quotidiens ♥

     - Lilaluna -

    PS : les semaines qui arrivent vont faire l'effet d'un tsunami donc je ne suis pas certaine de revenir vite. Mais on peut se donner rdv en février si vous voulez :)


    2 commentaires
  • Je poste assez rarement ces jours-ci. Pourtant ce n'est pas faute d'idées d'articles ! Mais je n'ai pas vraiment le moral et je trouve que c'est important de vous transmettre de la joie et de la bonne humeur à travers ce blog, plutôt que mes états d'âmes pas super rigolos...

    Heureusement, nous avons vécu tout plein de
    petits et grands bonheurs ces derniers temps
    et j'avais très envie de les partager avec vous !

     

    Déjà, le plus grand des chamboulements dans la vie de notre nid : poussinette dort.

    Oui, elle dort !!! Elle dort entre 11h et 12h d'affilée chaque nuit, ce qui était totalement inespéré il y a si peu de temps. Et ça ne l'empêche pas de faire des siestes de 3h l'après-midi en plus de ça.
    Tout notre entourage nous dit qu'on a meilleure mine, on revit, on ne se couche plus avec l'appréhension de devoir se lever 1, 2 ou 5 fois dans la nuit, on peut passer des soirées en amoureux, regarder un film, faire du puzzle ou tricoter et ne pas devoir tout abandonner sur place précipitamment sans savoir dans combien de temps on reviendra dans le séjour (ou si on n'ira pas se coucher direct après, étant donné l'heure tardive).

    Non seulement elle dort, mais en plus elle prend plaisir à aller se coucher. Elle aime nous rappeler qu'elle dort dans SON lit, elle aime s'y blottir, elle aime que je remonte la couette sur elle, elle aime s'entourer de ses deux doudous jumeaux, partir à la recherche de sa tétine brillante et écouter "la musique de Papou" (chaque soir elle écoute un CD de berceuses enregistré par mon père en 97, synthé planant bonjour ! Blague à part, j'adore ce CD ♥)

    Des nouvelles du nid (2)


    Bon d'accord, elle dort bien, elle aime se coucher, mais la cerise sur le cupcake c'est le "t'aime maman, bouzou, bonui" qu'elle me lance au moment où je quitte sa chambre ♥♥♥
    Comment ne pas fondre d'amour franchement...?!

    La question des nuits et du sommeil fait souvent débat. Dès qu'on a un enfant, on nous demande (oui, même la première semaine) s'il dort bien et fait ses nuits. Ce que la plupart des gens ignore, c'est qu'il est normal, pour un nouveau né de confondre jour et nuit et de se réveiller plusieurs fois (autant pour vérifier qu'on est prêt de lui, que pour se nourrir). Ensuite, on croit que le bébé de 3 mois va se régler comme par magie : fini les "coliques", fini les nuits hachées ! Et pourtant...
    Notre poussinette a fait 4 nuits complètes en 16 mois. Elle dormait au maximum 3h30 d'affilée. Puis elle s'est mise à dormir 9h la nuit. Mais la qualité de son sommeil changeait à la moindre perturbation (j'en ai déjà parlé un peu ici). Et surtout, on entendait chaque soir le même refrain : "pas dodo, pas dodo !!"
    A présent, on sait. On sait qu'accompagner un enfant dans le sommeil peut prendre du temps, que le réservoir d'amour, de bisous et de câlins doit être plein pour réussir à se séparer le temps d'une nuit. Mais surtout, on sait que tant que l'enfant n'est pas prêt pour cette séparation, rien ne sert d'espérer en variant les paramètres (plus de lait dans le biberon, une petite lumière, l'orientation du lit...) Parfois ces petits changements vont améliorer la situation, mais généralement, tout dépend de si l'enfant est prêt ou non à dormir seul.
    Et aujourd'hui, poussinette est prête. Elle aime se coucher et dormir, elle aime avoir son propre espace, et nos coeurs de parents sont rassurés de savoir que finalement, ce n'était pas plus compliqué que ça, il fallait juste être très patients...

     

    Le deuxième chamboulement de notre vie, c'est... le rangement.

    Ça peut paraître un peu idiot et pourtant, notre vie a littéralement changée depuis un mois. Est-ce que les bonnes nuits nous ont donné la force de nous attaquer à ce problème ? Peut-être ! Mais ce qui nous a beaucoup aidés surtout, c'est le livre de Marie Kondo, La magie du rangement.

    Des nouvelles du nid (2)


    Lorsqu'Alfredo l'a acheté, j'étais un peu sceptique. Je ne sais pas pourquoi, mais je fuis toujours les best-sellers, les livres super à la mode qu'on trouve chez toutes les blogueuses et vlogueuses, ceux qu'on voit pile en entrant dans les librairies pas trop indépendantes... Et je me disais que ce n'était pas un livre de 200 pages qui allait faire que ma maison serait mieux rangée. Et pourtant....
    J'ai regardé Alfredo le lire tranquillement, puis se transformer en tornade, vider sa penderie, la bibliothèque, trier ses papiers et remplir des sacs poubelle.
    - Bon, la méthode "Konmari" comme on l'appelle, conseille de jeter. On va tempérer un peu, chez nous on donne (ou on vend si on a le courage de mettre tout ça sur un site de seconde main) -
    Il s'est aussi mis à ranger et nettoyer toute la cuisine, alors que chargé implicitement de cette tâche, il n'allait jamais jusqu'au bout auparavant (vous savez quand il reste toujours deux-trois trucs dans l'évier à la fin de la vaisselle, que l'éponge n'a pas été passée sur la table...). Tout à coup, la cuisine étincelait, les habits étaient bien pliés et ça perdurait jour après jour.
    Un peu intriguée, j'ai fini par lire ce livre. Et la mouche du rangement m'a piquée à mon tour. Je n'ai pas terminé mon tri et notre appartement n'a rien d'un appartement témoin suédois, mais il n'a rien à voir non plus avec ce qu'il était avant. Je ne dis pas que nous étions complètement désordonnés, mais on avait tendance à poser les objets n'importe où et à devoir faire des efforts constamment sans que le résultat ne soit vraiment satisfaisant.

    Les points positifs
    - on a l'impression d'avoir plus de temps pour faire ce qu'on aime (ou de le faire sans culpabiliser pour ma part "oh mince il y a cette pile de linge à étendre... bon, dès que le film est fini je m'y mets" = je ne profite pas vraiment du film),
    - la vue est aussi moins "polluée" par une tonne d'objets, donc on a l'esprit moins encombré,
    - les lieux dégagés sont une invitation à cuisiner, bricoler, jouer, dessiner...
    - on participe à deux à cette qualité de vie (et même souvent à trois !)
    - enfin, on a une méthode pour garder un appartement rangé

    Attention tout de même
    - comme dit plus haut, Marie Kondo conseille de jeter. En fait, l'idée à retenir est plutôt de faire sortir les objets de la maison !
    - le principe, pour jeter, est de regarder un objet et de se demander s'il nous met en joie. Si ce n'est pas le cas, on s'en sépare. Je trouve que cette méthode a ses limites. Personnellement, j'ai gardé des vêtements qui ne me plaisent pas plus que ça, simplement parce qu'ils sont pratiques et que je n'ai pas les moyens de me payer des vêtements qui me mettraient plus en joie, pour reprendre son expression. On garde quand même la tête sur les épaules et on refera un tri lorsque j'aurai un CDI ^^
    - Marie Kondo a tendance à personnifier sa maison et tous les objets. On adhère ou pas. Personnellement, ça me fait plus mal au coeur de me séparer d'un objet "qui a une âme", que de ne pas y penser du tout. D'après elle, les objets nous sont reconnaissants de les libérer après un long moment passé enfermé dans une armoire. Moi je pense surtout aux jouets de Toys story 3 qui voient le camion poubelle arriver... ^^

     

    Un petit bonheur qui fait ma fierté : faire son pain.

    Des nouvelles du nid


    Lorsque nous vivions à Bruxelles, nous faisions notre pain régulièrement (la plupart des pains qu'on trouvait autour de chez nous valaient le bas de gamme de supermarché). Mais on le pétrissait pendant 2 x 10min (à la main), on le faisait monter 3h, on repétrissait... Bref, c'était long, il fallait être motivé.

    Depuis que Chlouwy a présenté sur son blog la recette du pain sans pétrissage, je me suis lancée. Et voilà plus d'un mois et demi que je fais du pain. Je crois que dans tout ce temps, nous n'en avons acheté que 3 fois (alors que c'était quasi quotidien auparavant ! Oui, on adore les tartines... ^^)

    Je le fais très dense, parfait pour tartiner (pas d'énormes trous !) et tellement moelleux qu'on n'a pas toujours besoin de retirer la croûte pour poussinette (qui fait elle-même son tri, sinon = grosses miettes garanties !)

     

    Et d'autres bonheurs en vrac :

    - recevoir la canopy du vélo cargo, enfin !!!
    -participer à des stages de claquettes et de comédie musicale ♫
    - pré-commander le tome 2 de "Comme convenu" sur Ulule, la BD de Laurel
    - manger 3 fois en amoureux dans un délicieux restaurant vegan de notre ville
    - poussinette qui nous demande des choses juste pour le plaisir de dire "pelé" (s'il te plait) et"me'ci beaucoup !",  qui court vers nous quand on va la chercher à la crèche, qui chante des chansons, qui s'amuse avec son ombre au sol, qui essaie de mettre ses chaussures et son manteau toute seule, qui remplit des feuilles de tourbillons multicolores, qui danse au milieu de ses cerceaux brillants, qui aime touiller quand elle m'aide à faire la cuisine...

    Et vous, quels sont vos petits et grands bonheurs des dernières semaines ?

    - Lilaluna -

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    6 commentaires
  • Après un mois d'absence, nous voilà de retour pour vous souhaiter une très belle année 2017,
    une année pleine de douceur, d'amour et de tendresse, de jolis projets à réaliser, pour vous et pour vos proches une bonne santé, et des moments pour rire, jouer et s'amuser :)

    Avant de vous écrire, j'ai jeté un oeil aux statistiques pensant qu'elles s'étaient écroulées et j'ai été étonnée et très touchée de voir que vous êtes là presque chaque jour depuis un mois.
    Je ne veux pas me justifier, mais il me semble normal de vous donner une petite explication sur cette absence. Elle est simple : on s'est laissés débordés. Enfin, pas tout le temps depuis un mois bien sûr, mais nous avons beaucoup travaillé jusqu'au 21 décembre, je n'ai pas échappé à l'épidémie de gastro (heureusement très courte, ouf !), nous avons accueilli ma famille pour Noël, puis avons passé trois jours dans la famille d'Alfredo.
    Et enfin, de retour chez nous, nous avons pu passer une semaine tous les trois, tranquilles, sans impératifs, à vivre à notre rythme et j'ai eu un ÉNORME besoin de laisser les ordis et téléphones éteints. Est-ce que ça vous fait la même chose parfois ? Je suis tellement sur mon ordinateur chaque jour, à me jeter sur mon téléphone quand il sonne (on ne sait jamais, ça pourrait être une nouvelle inscription dans ma structure, n'est-ce pas... mouais) que j'ai l'impression d'être complètement addict alors que c'est à l'opposée de mes convictions. Et lorsque je prends du recul, j'ai besoin d'un changement radical.
    Ce changement a été de courte durée puisqu'il a fallu être au top à la rentrée et euh...hum ! C'était difficile ! Pourtant je m'étais dit "ah enfin des vacances de fêtes pendant lesquelles je me repose, la rentrée va passer crème". Et bien pas du tout. Parce que ma grosse résolution de l'année est d'améliorer ma situation financière et je me la suis prise en pleine poire ^^
    Je trouve ça nase comme résolution... Je préfèrerais "tricoter un pull par mois". Mais vivre quasi à flux tendus, c'est pas possible. Bref.

    J'ai pensé à vous, gravé le tampon de décembre, imaginé plus d'une dizaine d'articles, stocké des photos... Mais impossible de trouver le temps de revenir plus tôt ! La poussinette a recommencé les nuits catastrophiques, voire même les couchers cauchemardesques (vous savez, lorsque vous devez absolument préparer un truc pour le lendemain matin et votre enfant refuse absolument de dormir... j'en parlerai bientôt, avec nos solutions). Alfredo a même repris sa place sur le canapé du salon pour être frais et dispo toute la journée suivant les nuits hachées (et donc prendre le relais car j'étais comme qui dirait sur les nerfs... Haha !).
    Il est finalement parti une semaine en Suisse pour le travail et j'ai du faire face (ça aussi ça sera un prochain article ^^) avec des allers/retours en vélo sous la pluie pour conduire poussinette à la crèche, mon genoux qui part un peu en vrille, des séances à préparer pour mes élèves, des mails en retard... Mais on y est arrivé !!! :)

    Je sors donc la tête de l'eau et vous fait un coucou pour vous dire que promis, nous serons là plus régulièrement à présent. Et un immense MERCI de continuer à passer par ici ! Comme assez peu de monde commente, je ne sais pas toujours si vous appréciez le blog, si vous êtes juste de passage ou si vous l'avez mis dans vos favoris... Savoir que vous êtes toujours au rendez-vous me donne vraiment la motivation de continuer et de publier plus souvent, du moins chaque fois que je peux !

    Des bisous à tous et à très très bientôt !

    - Lilaluna -

    PS : Vous aviez remarqué la nouvelle bannière ? Elle vous plait ? :)


    7 commentaires
  • Dix jours sans poster, je me suis dit que je pourrais vous donner quand même quelques nouvelles !

    Après des montagnes russes émotionnelles, une grosse remise en question professionnelle à cause d'une mauvaise expérience (et surtout de la langue acerbe d'une ex-future collaboratrice), après des jours de stress, la joie de rencontrer mes nouveaux élèves, la déception d'annuler des ateliers fautes d'inscrits... Je peux affirmer que globalement, je suis contente de ce mois de septembre qui est sur le point de se terminer :)

    Vous voulez savoir pourquoi ? Lisez la suite !

    Après des mois passés à économiser pour nous payer notre carrosse familial, nous l'avons commandé cet été et il est arrivé fin août. Bon ok, août c'est pas septembre, mais c'est en septembre que nous avons pu le tester un maximum et... poussinette et son doudou l'approuvent à l'unanimité !

    Des nouvelles du nid

    Sur cette photo, vous pouvez voir la version standard. Nous avons choisi la version extra-longue avec une plateforme de 80cm. Je voulais simplement vous montrer ce que ça donne avec la canopy que nous n'avons pas encore (c'est que c'est un investissement, tout ça !).

    Bref, ce vélo cargo mérite à lui seul un article et ça viendra bientôt
    (je travaille Alfredo pour qu'on s'attelle à la rédaction ensemble !).

    Ensuite nous avons fêté mon anniversaire et j'ai été super gâtée !! ♥
    Alfredo m'a offert un abonnement pour recevoir le magasine Flow, que j'adore, directement dans ma boîte aux lettres !! Et comme ça ne démarre qu'en novembre, il est allé me chercher celui de septembre-octobre au kiosque. J'aime beaucoup lire ce magasine, je commence par les articles minuscules et quand je sais que j'ai un peu de temps ou que je mange seule par exemple, je lis les articles de trois-quatre pages.

    Des nouvelles du nid

    Accompagnez ceci d'une nouvelle (très) jolie tasse et d'une nouvelle (très) jolie nappe
    ...et le bonheur est là :)

    Des nouvelles du nid

    Ensuite, j'ai suivi le conseil de ma tasse de thé, et j'ai repris les claquettes américaines !
    C'est juste une fois par mois, donc c'est plutôt facile pour s'organiser.
    J'ai eu le plaisir de remettre mes pieds dans mes chaussures de claquettes et...
    il y a du travail qui m'attend !! Haha ! J'adore !

    ♥ Mes parents m'ont  offert un stage de comédie musicale ! ♥

    J'ai passé une journée formidable à chanter, danser et m'amuser !!!
    Nous avons repris cette chanson de la comédie musicale Grease et monté une chorégraphie en 3h.
    L'ambiance était géniale, hyper bienveillante et joyeuse. De quoi se lâcher !!

    Mes parents m'ont aussi offert (ils sont fous, je les aime) l'instrument que je rêvais d'avoir :

    une Sansula

    Des nouvelles du nid

    C'est une kalimba (ou piano à pouces) posée sur une peau. 
    La résonance est extraordinaire et l'écouter détend beaucoup.
    Je vais l'utiliser en ateliers, surtout avec les bébés.
    J'essaierai de vous faire un petit enregistrement !

    Dans mon envie d'aménager notre nid, des petits détails ont fait la différence.

    Des nouvelles du nid

    Alfredo a acheté une nouvelle housse pour notre canapé et j'ai trouvé ce magnifique coussin !

    Je suis tombée en amour pour cette petite poupée russe et je suis contente chaque fois que mon regard se pose sur elle. Ses cheveux sont en velours et elle est recouverte de broderies.

    Des nouvelles du nid

    Nous avons reçu deux énormes colis, car j'ai fait des courses pour la rentrée (et surtout parce que j'ai enfin reçu le trop-payé des impôts belges, haha ! ^^), alors on a utilisé les cartons pour faire...

    ...une cabane pour poussinette !

    Des nouvelles du nid

    Elle n'est pas terminé, chacun met la main à la pâte pour l'embellir et l'améliorer, même poussinette !

    Des nouvelles du nid

    Dans sa cabane, vous pouvez apercevoir un petit jeu que j'ai fabriqué pour elle.
    Je n'ai pas fait de tuto, il en existe un milliard sur pinterest, mais vous avez compris le principe je pense... Poussinette n'a pas encore les mains assez musclées pour ouvrir les pinces à linge, mais elle adoooooooore ce jeu et l'emmène partout avec elle, semant des pinces dans toute la maison !

    Des nouvelles du nid

    Et dernière petite chose qui nous remplit d'amour, poussinette se met à nous faire des câlins, une tonne de câlins, des caresses, des bisous, et encore des câlins...
    On craque complètement devant ce petit bisounours !

    Voilà pour mes bonheurs du mois.

    De son côté, Alfredo a joué la première de son spectacle ce mois-ci et nous sommes allées le voir. C'était absolument génial et poussinette a beaucoup aimé voir son papa sur scène.
    C'était pas mal d'émotion, car ça faisait des mois qu'il travaillait dessus, avec un comparse, et ils ont mis beaucoup d'énergie, d'amour, et d'eux-mêmes dans ce spectacle.
    A présent, on croise les doigts pour qu'il tourne, mais ça devrait bien marcher :)

    Bon et puis ce mois-ci on a fêté nos 7 ans ♥

    J'espère que vous avez eu un bon mois de septembre et si ce n'est pas le cas, il reste deux jours pour inverser la tendance ! ^^
    N'oubliez pas : Do more of what makes you happy ! :)

    On vous embrasse

    - Lilaluna -

    Pin It

    4 commentaires
  • Je vais vous raconter une histoire.

    De jeunes amoureux voulaient s'installer ensemble. Or, à Paris, toutes leurs économies auraient fondu en peu de temps. Ils partirent donc pour la Belgique, ils partirent pour Bruxelles. Lui, pouvait vivre n'importe où. Elle, avait l'assurance d'être embauchée là-bas.

    Ils trouvèrent un appartement en une journée et découvrirent l'une des multiples facettes des belges : ils commencent par faire confiance. Pas de dossier, pas de garants, un simple "on prend" et c'était signé !

    Cet appartement devint très vite leur nid douillet. Ils l'inaugurèrent deux semaines plus tard, avec des gens qu'ils ne connaissaient pas et qui devinrent par la suite de très, très bons amis. Ils ne les connaissaient pas, et pourtant ces personnes ne s'étaient pas "incrustés" dans cette soirée comme on pourrait l'imaginer. Ils étaient venus, les uns avec des bières à faire découvrir, les autres avec un petit plat ou un grand sourire, dans le seul but de connaître ces amoureux.

    Très vite elle se mit au travail et dans toutes les écoles où elle allait, elle était bien accueillie. Les enfants aimaient sa venue, les enseignants discutaient avec elle pour la mettre à l'aise, elle prit l'accent belge en quelques jours et ils mirent plusieurs semaines à découvrir qu'elle était française.

    Les amoureux partirent à la rencontre de la ville, se baladèrent dans les parcs, dégustèrent leurs premières gaufres chaudes (celles que seuls les touristes recouvrent de chantilly ou autre, alors qu'elles sont déjà si bonne natures !), goutèrent les frites des différentes friteries pour les comparer, s'approprièrent cette ambiance si particulière, l'ambiance de Bruxelles...

    C'est peut-être cette ambiance qui fit que chaque fois qu'elle faisait Paris-Bruxelles et arrivait Gare midi, elle avait l'impression de "rentrer à la maison".

    Au bout d'un an, elle tomba enceinte.

    Dès le début du 4e mois de grossesse, on lui proposa de s'asseoir dans le métro. Elle n'eut jamais à faire un trajet sans s'asseoir. On lui cédait la place, parfois même plusieurs personnes à la fois.

    Lorsqu'elle rentra à Paris, on la bouscula dans le métro pour se jeter sur une place libre. Elle en était à 7 mois et demi de grossesse...

    Il partit travailler pendant un mois et demi la laissant seule. Enfin, seule... Amis et voisins vinrent l'aider et lui tenir compagnie. Un petit plat, un massage, des biscuits, des courses apportées à la maison... En cas de problème, elle savait que quelqu'un pouvait débarquer dans l'heure pour l'aider. Elle était loin de sa famille mais si bien entourée..!

    Elle avait des questions sur la fin de grossesse, l'accouchement, le début de vie d'un nourrisson. Une sage-femme en formation vint passer plusieurs heures à parler, autour d'un thé. Elle devint une amie, elle aussi.

    Il revint. Les contractions commencèrent. Un ami les conduisirent à la maternité ...ce n'était pas le bon jour. Dans la nuit tout s'intensifia, il fallut repartir à la maternité au petit matin ...l'ami était là à 6h30, prêt à les conduire.

    Ils devinrent parents. C'était magnifique et épuisant et tellement de choses à la fois. Ils prirent le tram pour rentrer à la maison, bébé en écharpe, passèrent à la friterie dire bonjour... Il faisait si beau ce jour-là, ils étaient les plus heureux du monde !

    Il repartit. Et elle n'était toujours pas seule. Chaque jour, un ami vint faire un plat, ou un peu de ménage, étendre du linge, apporter des courses... pour qu'elle puisse se consacrer à ce bébé qui tétait presque toutes les heures.

    Même les voisins aidaient beaucoup. Celui du rez-de-chaussée avait monté le lit de bébé au 4e étage (sans ascenseur), ceux du 1er avait donné des vêtements, celui du 2e était principalement au Pakistan à cette période mais prenait des nouvelles lorsqu'il était là, ceux du 3e apportaient des plats ou portaient des sacs lourds jusqu'au 4e aussi. Celui du 5e... bon c'était un français. Pas très sympathique, bref.

    Ce bébé leur donna envie de se rapprocher de leurs familles. De plus, une réforme avait changé les conditions de travail et elle avait un statut très précaire. Il sentait qu'il ne fallait pas rester dans les grandes villes. Il y avait eu l'attentat du 7 janvier à Paris. Bruxelles était le centre de l'Europe, une cible sur la carte. Jamais elle n'aurait pu imaginer à quel point il avait raison...

     

    Voilà. Cette histoire c'est la nôtre. Poussinette est née à Bruxelles. Nous avons des amis incroyables là-bas, qui se plieraient en quatre pour nous ...qui l'ont fait en fait, jusqu'à nettoyer un siphon de lavabo... je n'en reviens toujours pas ! Nous avons aimé rouler à vélo dans Bruxelles, entendre parler flamand, français, anglais, faire des claquettes avec des filles géniales et danser au Bozar, dire "ça va" à tout bout de champs et "savoir" au lieu de "pouvoir", manger des frites lorsqu'on avait la flemme de faire à manger, goûter des tonnes de bières différentes et tellement savoureuses, préparer un spectacle jamais joué, être respectés dans nos choix de naissance, soutenus pour l'allaitement, monter des projets fous avec les écoles, les alleycats, les brunchs avec les amis, les discussions en attendant le bus, les boîtes à tartine du midi à l'école, les heures de conduite avec des guides géniaux, les sandwichs de Véro, le body painting, les dédicaces de BD, les entraînements à l'ULB, le musée des instruments de musique, les Gens que j'aime, le café Novo, Parmesan et Ricotta, Take eat easy, Les choux verts, Färm, Desmecht, Filigranes, et tant d'autres choses encore...

    Ça fait des jours que je pense à Bruxelles, des semaines en fait que je me demande quand nous y retournerons. Pas pour y vivre, non, on a fait notre nid ailleurs, dans une province française, mais pour voir les amis, pour flâner...

    Ce qui s'est passé le 22 est choquant, terrifiant. Et pourtant, plus que jamais, j'ai envie de retrouver ces gens et ces lieux que j'aime.

    Je t'aime, Bruxelles

    - Lilaluna-


    4 commentaires
  • Enfin, on s'y met !
    Parmi mes résolutions de 2016, j'avais décidé de refaire un blog (je n'en avais plus depuis mes 19ans) et puis le temps passe et nous voilà en mars ! Laissez-moi vous présenter les différents habitants du nid...

    Nous sommes trois : une poussinette, un papa surnommé Alfredo et une maman qu'on appellera Lilaluna !

    Sensibles aux sujets écologiques, nous faisons des choix de vie et souhaitons vous montrer combien ils sont simples à mettre en place et gratifiants. Et ce, même avec un bébé et un revenu modeste !Mais il n'y a pas que ça. On vous parlera aussi de parentalité, de créativité, de gourmandise et d'un tas d'autres trucs que nous avons très envie de partager avec vous ! :)

    Alors c'est parti !

    -Lilaluna-


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique