• Couches lavables en laine : le nouage

    La semaine dernière, c'était la semaine internationale des couches lavables ! Bon j'arrive un peu tard, mais on avait comme qui dirait une fête d'anniversaire à organiser pour dimanche... Et c'était vraiment chouette !

    Bref, à l'occasion de cette semaine spéciale,
    je voulais vous parler de la peu populaire mais tellement géniale
    (en toute objectivité !) : j'ai nommé la couche en laine !

    Couches lavables en laine : le nouage

    Bébé Émilie m'a été prêtée pour l'occasion, car la particularité de ces couches, c'est le nouage du lange absorbant.
    Et ce n'est pas avec nos mini poupons de 30cm que je pouvais vous expliquer quoi que ce soit.

    Mais avant, laissez-moi vous parler de leurs avantages...

    • Elles sont dans des matières naturelles, le coton est non traité
    • Elles s'adaptent à la morphologie de bébé et ce, dès la naissance
    • Elles sont très peu chères
    • Les langes sèchent en un rien de temps
    •  Les culottes sont extrêmement douces
    • Pas de marques d'élastiques sur des cuisses de bébé potelé
    • Pas d'odeur de pipi macéré, la laine laisse respirer le popotin tout en étant imperméable
    • Pas de rougeurs (à moins de laisser bébé 6h dans sa couche : évidemment, on évite)
    • A ce jour, aucune fuite de caca (la plaie des jetables...)

      ***

    Elles ont quelques inconvénients et pour être tout à fait transparente, les voici :

    • Selon ce qu'on ajoute comme absorbant, elles font un gros popotin
    • Il faut penser l'habillage différemment
    • Les culottes ne sont pas taille unique, mais ici on utilise toujours les mêmes depuis les 3mois de mini L


    Et pour les grands réfractaires j'ajouterai :

    • qu'elles sont faciles d'entretien grâce à la magie de la laine
    • qu'avec un bébé qui se tortille dans tous les sens (merci l'apprentissage de la marche),
      n'importe quelle couche lavable ou non, est difficile à enfiler (sauf celles en forme de culotte)
      et que c'est une période pénible, mais qui ne dure pas !!
    • que le nouage n'est pas si compliqué, ça s'apprend, comme tout, on s'entraine trois fois sur une peluche et on est prêt à tester sur bébé !

     ***

    Alors en parlant de nouage, je vous ai fait un petit tutoriel pas à pas... Vous êtes prêts ?

    Couches lavables en laine : le nouage
    On commence par plier le lange à nouer en deux, au niveau des rubans.

    Couches lavables en laine : le nouage
    On replie le bord en côtes, plus ou moins, selon la taille de bébé

    Couches lavables en laine : le nouage
    On ajoute un absorbant. Ici,c'est un lange à plier en flanelle de coton, ainsi qu'un booster en bambou.

    Couches lavables en laine : le nouage

    Couches lavables en laine : le nouage
    On ajoute (ou non) un voile qui permet de retenir un maximum des selles
    (il existe aussi des voiles en polaire ou en laine)

    Lorsque je prépare les couches avant de les ranger près de la table à langer, je les plie comme si je les enfilais sur bébé (photo 1), et lorsqu'il faut les utiliser, je n'ai plus qu'à les ouvrir comme ci-dessus.

     

    Couches lavables en laine : le nouage
    On installe bébé sur la couche ouverte comme ceci
    Attention à ne pas l'attraper par les pieds pour poser la couche sous ses fesses, c'est très mauvais pour ses articulations encore fragiles et son petit estomac (régurgitations garanties !) On préfèrera le faire rouler doucement d'un côté et de l'autre ou préparer la couche ouverte à côté de lui si on a la place.

    Couches lavables en laine : le nouage
    On replie l'absorbant

    Couches lavables en laine : le nouage
    On rabat les côtés par dessus

    Couches lavables en laine : le nouage
    Puis on remonte l'avant de la culotte.
    Poser sa main comme ceci, permet que la couche ne se défasse pas si bébé bouge.

    Couches lavables en laine : le nouage
    Avec l'autre main, on fait passer un ruban sous les fesses de bébé, puis l'autre, pour qu'ils se croisent à l'arrière.

    Couches lavables en laine : le nouage
    Il n'y a plus qu'à faire un noeud devant !

    Couches lavables en laine : le nouage
    Le lange bien ajusté épouse les formes de bébé : pas de fuite au niveau des cuisses !
    On peut changer la largeur entre les jambes en choisissant des absorbants plus ou moins larges ou en changeant le pliage des langes en flanelle ou langes pré-pliés.

    Plus qu'une étape pour rester au sec :

    Couches lavables en laine : le nouage
    Enfiler la culotte en laine !

    Alors évidemment, les petits bodys, on oublie... Il faut penser l'habillage différemment.

    En été, ou s'il fait chaud, un petit t-shirt et basta.
    Pas d'inquiétude sur le fait que bébé ait trop chaud, la laine est thermorégulatrice,
    donc fraîche quand il fait chaud et bien chaude quand il fait froid.
    *
    En hiver, des chaussettes et un sarouel ou des collants en bas,
    un t-shirt et un petit pull ou un gilet kimono en haut
    ou encore le top du top d'après moi, une combinaison.

    Il m'est arrivé aussi de mettre un body sans fermer l'entrejambe.
    De toute façon, avec ces culottes, le petite ventre est au chaud (je pense surtout aux bébé rampants)

    Couches lavables en laine : le nouage
    Ici, la poupée Émilie a un petit gilet kimono évolutif (de la taille naissance à 3-4 mois) qui a été porté par mini L jusqu'à ses ...10 mois ! On a un petit gabarit, mais quand même, c'est drôlement pratique les vêtement évolutifs !


    Avant tout, je tiens à dire qu'il n'y a aucun partenariat dans cet article.
    Maintenant, si vous souhaitez retrouver ces couches pour les essayer,
    il s'agit de la marque Disana, que personnellement j'ai trouvée sur le site Lilinappy.

    Très prochainement, je posterai un article sur l'entretien (super facile !!) de ces couches !

    A tout bientôt

    - Lilaluna -

    « Les poupées Suzanne et SophieFruits et légumes de Mai »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Line
    Mercredi 1er Mai à 12:40
    J'ai l'impression que cet article était pour moi ;-) Merci, très intéressant ! J'ai trouvé une asso près de chez moi avec plein d'ateliers et location de couches lavables! Mais continue tes explications c'est parfait ! Bisous
      • Vendredi 10 Mai à 14:06

        C'est vraiment super ces associations, ça permet de se lancer à moindre coût !
        J'ai trop d'articles en tête et pas le teeeeeeemps !! Ça me démange tous les jours d'écrire, mais les filles sont la priorité ...et mon besoin de sommeil aussi. Des bisous

    2
    Mercredi 1er Mai à 21:28

    Genial, je ne connaissais absolument pas les couches en laine !! ET du coup, comment ça se fait qu'il n'y ait pas de sur couche en matière étanche ? Je suis intriguée et très curieuse, ça donne envie pour le 3e, si 3e il y a un jour !

    Des bisous

      • Vendredi 10 Mai à 14:31

        C'est la magie de la laine ! En fait l'étanchéité vient de la lanoline que contient la laine. Je vais en parler dans un article sur l'entretien de ces couches. Dès que j'aurai un peu de temps...
        Bisous

    3
    Aude
    Jeudi 9 Mai à 17:20

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article si intéressant (et merci également pour les autres articles, cela fait un moment que je suis votre blog).

    J'accouche dans 2 mois et cherche justement à m'y retrouver dans le labyrinthe des couches lavables (parce que même si ce n'est pas une pratique commune, il y a beaucoup de marques!).

    Je suis très séduite pas l'aspect complètement naturel, respectueux pour la peaux ainsi qu'adaptable de ce mode de couche (et aussi, apparemment, économique).

    J'ai tout de même quelques petites questions si ça ne vous ennuie pas.

    - Je sais que la laine est thermorégulatrice mais pour un bébé de l'été, n'est ce pas un peu trop chaud?

    - De combien de culottes de protection avez vous eu besoin? (j'imagine que ça doit dépendre de l'âge de l'enfant mais en gros...).

    - Et de combien de langes?

    Je me demandais si on ne pouvait pas faire soi-même ses booster...

    Et la petite dernière: dans le modèle que vous nous avez présenté, vous avez fait pour un maximum d'absorption ou vous mettiez toujours tous les éléments (lange à plier + booster).

    Je vous remercie par avance pour vos réponses,

    Aude

      • Vendredi 10 Mai à 21:50

        Bonjour et merci pour ton commentaire, un petit retour me touche toujours beaucoup !
        Je vais tenter de répondre à  toutes tes questions

        - La laine est agréable à porter en toute saison, mais bien sûr, en cas de canicule ça risque d'être trop chaud (tout comme en hiver, une seule épaisseur de laine ne suffit pas). Quand mes filles du printemps avaient trois mois, elles ont chacune vécu une canicule. Je les mettais juste en couche TE2 ou en jetable (car nous étions en déménagement les deux fois et une grande partie de nos couches étaient dans un carton). Tu peux aussi te renseigner sur l'Hygiène Naturelle Infantile (HNI) qui consiste à laisser le bébé sans couche et être à l'écoute pour l'amener à faire ses besoins dans un seau/les toilettes/le lavabo.

        - Difficile de répondre sur le nombre de culottes car j'utilise différentes sortes de couches et je varie entre couches en laine/à nouer, couches classiques+culotte en laine ou en PUL, et TE2.
        Je conseille généralement de ne pas acheter tout son stock à l'avance, mais de tester si possible via des associations qui font de la location ou en achetant seconde main. Ici nous tournons assez bien avec deux culottes de laine et neuf culottes imperméables, trois langes à nouer, dix inserts pré-pliés, deux couches classiques et quatre inserts qui ne fonctionnent qu'avec une certaine marque de culottes.
        Généralement, on conseille de prévoir vingts couches pour une lessive tous les deux jours. Avec ce système, sachant qu'on aère chaque fois la culotte utilisée, je dirais 6 ou 7 culottes pour en faire tourner 2-3 dans la journée et ne pas être en rade lorsqu'il faut les laver ou faire un bain de lanoline.

        - En termes de langes, imagine qu'un nouveau-né est changé jusqu'à dix fois par jours et un bébé plus grand entre cinq et sept fois (ça dépend évidemment des bébés, ici on a eu des téteuses de compétition).

        - Bien sûr tu peux faire toi-même tes boosters !! Il suffit de coudre ensemble deux ou trois épaisseurs d'une vieille serviette (ou toute nouvelle et toute douce ^^). La légende raconte qu'on maximise l'absorption en mélangeant les matières : lange en coton + booster en chanvre ou bambou... etc. Je n'en ai pas la preuve, mais je le pratique moi-même souvent et j'en ai entendu parler plusieurs fois !

        - Je mets toujours  ces trois éléments : lange à nouer + absorbant + booster. Il faut savoir que j'ai un bébé de 12 mois. Quand elle avait deux mois, je ne mettais que le lange + l'absorbant en flanelle de coton, plié tout étroit.

        J'espère que mes réponses pourront t'aider
        Je te souhaite une belle fin de grossesse, du repos et une belle rencontre avec bébé
        Lila

    4
    Aude
    Samedi 11 Mai à 14:01

    Olala merci beaucoup pour cette réponse si complète, c'est encore plus éclairant!

    Je vais donc me mettre en quête de "différents" types de couches. Je ne crois pas qu'il y ait vraiment d'asso sur la région parisienne mais je vais bien trouver.

    Merci encore pour tes supers conseils (j'adore le crochet aussi, les poupées ont retenu mon attention yes et les supers articles sur la maternité!)

    Je savoure la fin de ma grossesse, bientôt le congé, ouf!

    Merci encore et bonne continuation!

    A la prochaine! Je te tiendrai au courant de nos premiers pas dans le monde de la couche lavable wink2

    Aude

    5
    Aude
    Lundi 13 Mai à 20:08

    Merci beaucoup pour toutes ces ressources! C'est adorable d'avoir pris ce temps.

    Aude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :