• Alfredo est parti pour presque un mois. Et comme chaque fois qu'il part, depuis plusieurs années, il réfléchit longtemps à la façon de faire son sac, le plus light possible.

    Au fur et à mesure des années, son sac s'est allégé, sa trousse de toilette est devenue de plus en plus minimaliste et zéro déchet, sa façon de plier ses vêtements est devenue plus méthodique, bref il m'épate !! Car faire une valise est pour moi un calvaire, je mets bien trop de vêtements de peur de ne pas avoir ce qui correspond à la météo et je me rends compte au retour que je n'en ai pas utilisé la moitié... J'essaie donc de le suivre dans son élan et de réduire au maximum le nombre d'affaires que j'emporte. Ce n'est pas une mince affaire !

    Pourquoi se préparer un sac minimaliste ?

    Le premier avantage qui me vient à l'esprit, c'est le poids ! C'est mathématique : moins on en met, plus c'est léger ! Et c'est un gros avantage pour Alfredo qui part avec un sac à dos étant donné qu'il part aussi avec son vélo pliant. Mais alléger sa valise à roulettes c'est bien aussi, surtout quand on a une correspondance à Paris avec passage par le métro !
    Le deuxième avantage, c'est que ça allège... l'esprit ! Moins d'affaires = moins de choses à penser, à perdre, à oublier. Et si on y a bien réfléchi avant départ, on n'a que l'essentiel avec soi. Ce qui implique forcément de passer un peu de temps en amont à se demander ce qui est vraiment essentiel.
    Il nous reste donc du temps disponible pour... vivre ! Être présent, avec les gens, profiter de l'instant.

    Cette fois, il partait seul pour travailler (festival d'Avignon n'est-ce pas), mais quand on part avec des enfants, on a tendance à vouloir emporter sa maison avec soi. Pensez à ces familles qui font des voyages, si ce n'est le tour du monde, avec un, deux ou trois enfants (en bas âge sinon c'est moins drôle). Quand on se projette, on voit vite ce qui est essentiel...

    Allez trêve de blablas, je vous montre un peu ce qu'il y a dans le sac d'Alfredo !

    Sac minimaliste

    1. Sac
    2. Sacoche
    3. Portefeuille origami
    4. Lunettes de vélo
    5. Capette (casquette de vélo)
    6. Sifflet et boussole
    7. Bullet journal
    8. Trousse
    9. Téléphone
    10. Gourde et verre
    11. Bocal de noix (cajou, amandes...)
    12. Assiette en inox
    13. Livre "La horde du contrevent"
    14. Trois balles
    15. Couverts de voyage
    16. Pull bleu
    17. Pull rouge
    18. Short
    19. Trois packs t-shirt-slip-chaussettes
    20. Imperméable
    21. Pantalon de pluie et surchaussures
    22. Ordinateur
    23. Matériel de réparation de vélo
    24. Chargeurs, lampe de vélo
    25. Sac de couchage
    26. Serviette microfibre et trousse de toilette
    27. Draps

    Et tout ça empaqueté :

    Sac minimaliste

    Alors bien sûr, il ne se chargeait pas d'apporter tout le matériel du spectacle, le décor et les costumes ! Sinon il aurait été bien moins léger !!

    Il était obligé d'apporter un draps dans la location où il dort.
    L'ordinateur nous sert à communiquer par Skype de temps en temps histoire que la poussinette voit un peu son papa. Alfredo l'utilise aussi pour jouer au go (il vous en parlera sûrement un jour...).
    Certaines choses vous font peut-être ciller, mais quand on est cycliste, il y a des indispensables (je n'y croyais pas au tout début, et pourtant !) : le pantalon de pluie, l'imper, le matériel de réparation, la lampe chargée, les lunettes... et pour Alfredo qui pense "sécurité" et se déplace souvent dans des endroits inconnus, le sifflet et la boussole !

    Et dans votre sac minimaliste, quels seraient les indispensables ?

    Bonnes vacances à tous !

    - Lilaluna -

    Enregistrer

    Pin It

    4 commentaires
  • Oui !!! Enfin de bonnes nouvelles pour la rentrée prochaine !!

    Après une longue période de doutes, de déprime, d'espoirs, de déceptions (et je me dis que tout ça a du se sentir sur le blog, vu que j'ai été pas mal absente et pas très motivée pour faire ou montrer quoi que ce soit), les bonnes nouvelles sont enfin arrivées et nous pouvons souffler.

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !

    Pour vous expliquer sans rentrer dans les détails, je suis musicienne intervenante, je travaille habituellement dans les écoles, sur le temps scolaire, pour monter des projets dans les classes en partenariat avec les enseignants. Et ce n'était plus arrivé depuis deux ans. J'ai monté une micro-entreprise d'éveil musical, histoire de faire quelque chose qui me rapporterait un peu d'argent, mais c'était loin d'être suffisant pour vivre, et si vous connaissez l'auto-entrepreneuriat, vous savez à quel point c'est précaire et mal protégé.
    Mais j'ai appris il y a deux semaines que je pourrai de nouveau exercer dans les écoles, et ce dès septembre ! Tout n'est pas encore fixé, mais ça va venir et dans les grandes lignes c'est déjà prometteur. Je suis super contente !!!
    De son côté, Alfredo a fait de très belles rencontres qui vont déboucher sur de nouveaux projets et un immense soutien pour son projet personnel dont nous vous parlerons certainement un de ces jours.

    On n'a pas vraiment eu le temps de fêter ça, puisque Alfredo est parti au début du mois et que de mon côté j'ai donné deux stages et je ne suis en vacances que depuis mercredi soir.
    Si toi aussi t'es un mollusque le premier jour de tes vacances et tu te demandes comment tu vas réussir à t'occuper de ta crevette qui pète le feu, tape dans tes mains ! L'Alfredo absent pour le mois entier, il faut faire face. Mais j'ai vite retrouvé la pêche et proposé plein d'activités à poussinette que vous découvrirez petit à petit cet été.

    Bon sinon, nous partons toutes les deux aujourd'hui et un long voyage en train nous attend. Très exactement 7h30, sans compter les temps des deux correspondances... Autant vous dire que j'appréhende un peu et que j'ai préparé des tonnes d'activités pour ma poussinette de 27 mois.
    Je me suis un peu inspirée chez Chlouwy (ici et ici), et Pinterest a été mon ami.

    Je vous montre ce que j'ai prévu ?
    Désolée d'avance pour la qualité des photos, mais j'ai du les prendre le soir et pas le temps de retoucher !

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !
    Des ronds de feutrine à enfiler sur un ruban

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !
    Une bouteille "I spy"

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !
    Un kaléidoscope

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !
    Une boîte de coloriage
    (et oui, effectivement, c'est galère de couper le cercle au cutter !)
    J'ai mis toutes sortes de gommettes et stickers entre chaque page blanche, la miss a de quoi faire...

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !
    Encore des gommettes à coller !
    Mais cette fois, dans un petit album que poussinette va découvrir dans le train

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !
    Un mp3 et un casque enfant.
    Ce casque permet de limiter l'intensité sonore à 85db max.
    J'ai mis dans le baladeur des musiques que poussinette aime bien, ainsi que trois histoires :

    Bonnes nouvelles, bonnes vacances !
    ...et le livre qui va avec.

    Je ne sais pas si elle va supporter d'avoir le casque sur les oreilles, mais de toute façon je compte limiter son utilisation à 15-20min. Et si elle n'aime pas, je lui lirai les histoires moi-même et on chantera doucement comme le fait déjà habituellement.

    J'ai aussi pris trois petits livres de la collection Lutins poche qu'elle a choisis :
    - C'est l'heure de dormir, de Mireille d'Allancé
    - Un amour de ballon, de Komako Sakaï
    - Ne bouge pas, de Komako Sakaï et Nakawaki Hatsue

    Bon et puis je compte aussi sur la sieste (croisons les doigts) et les repas (midi-goûter-soir) pour que ça passe plus vite !

    Et vous, comment occupez vous les petits pendant de longs voyages ?
    Je vous souhaite de bonnes vacances et vous dis à très vite !

    - Lilaluna -

    Enregistrer

    Pin It

    4 commentaires
  •  Bonjour bonjour !

    Aujourd'hui je vous présente un petit jeu bricolé pour poussinette courant avril. Il a été un peu mis de côté, car j'avais mal fixé l'aimant sur la canne à pêche. Le voilà réparé et opérationnel, au grand bonheur de la miss.

     

    La pêche aux étoiles

     

    Pour réaliser ce jeu, j'ai utilisé des feuilles de feutrine de différentes couleurs, découpé des étoiles et assemblé avec un point de feston en laissant une petite ouverture. Un peu de rembourrage pour peluches, on glisse un trombone et on referme !
    Totalement optionnel mais amusant : coller des yeux qui bougent.

    Et pour la canne à pêche, un tourillon de bois, du gros fil de coton, un aimant et le pistolet à colle. On encolle un bout du bâton et on enroule le fil trois ou quatre fois. A l'autre bout du fil, on fait un noeud. On encolle généreusement une face de l'aimant et on y dépose le noeud.

    Rapide et efficace ! ...si on a bien fixé l'aimant ^^

     

    La pêche aux étoiles


    On utilise un petit tapis indien pour figurer la mer. J'avais cousu une pochette qui s'ouvrait en deux, mais les fermetures éclair, c'est pas mon fort, j'ai encore des progrès à faire en couture...!

    Poussinette se met "au bord de l'eau" pour attraper les étoiles... mais ne résiste pas longtemps à marcher sur le tapis pour les ramasser directement. Ce n'est pas bien grave, elle s'entraîne et peut passer 20 bonnes minutes sur ce jeu sans se lasser. Remplir le bol, vider le bol, faire voler une étoile en agitant sa canne à pêche, les idées ne manquent pas !

    La pêche aux étoiles


    Je pense que pour cet été je lui ferai une canne à pêche de 15cm et une petite flaque en feutrine. Ainsi, on pourra emporter ce jeu dans une trousse et le dégainer dans le train. De longues heures de voyage nous attendent en juillet alors je pars à la pêche aux... idées ! :)
    En avez-vous ?

    Des bises

    - Lilaluna -

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    2 commentaires
  • Il y a des soirs où poussinette nous dit "bisous !", pose sa tête sur l'oreiller et ne nous calcule plus. Dans ces cas là, on peut sortir tranquillement de la chambre et on sait qu'on a la soirée pour nous.
    Et puis il y a des soirs où...

    "PAS DODO !"
    Ça on l'a entendu un paquet de fois à une période (je ne saurais plus vous dire laquelle, j'ai tendance à occulter ce genre de souvenirs...) et on a bien été forcés de trouver des solutions.
    Si la réclamation ou la façon de la formuler a changé, les solutions fonctionnent toujours et même, on se perfectionne, on en trouve d'autres !

    Donc aujourd'hui on vous livre nos astuces.

    La routine
    Faire en sorte que les soirées se passent toujours à peu près de la même façon (dans la mesure du possible hein, avec un papa présent/absent/présent/absent...). Chez nous, ça donne :
    - repas
    - laver les mains, les dents, la bouille
    - faire pipi sur le pot (oui, oui, on vous en reparle bientôt)
    - enfiler la couche et le t-shirt pour la nuit
    - lire une petite histoire
    - téter/faire un câlin
    - au lit !
    Et là ça marche, mais pas toujours...

    Couchers compliqués...
     
    Routine en images, trouvée sur Pinterest un soir particulièrement compliqué...


    Le livre

    Voilà une astuce que j'utilise surtout pour la sieste, car il y a plus de lumière dans la chambre. J'ai expliqué à poussinette que je lisais un peu pour me détendre avant de dormir. Elle a évidemment voulu faire pareil (c'était le but) et prend donc parfois l'initiative de nous demander un livre.
    On a de la chance, elle ne nous appelle pas quand elle a fini pour en avoir un autre !

    Les chansons
    Depuis sa naissance, poussinette écoutait toujours la même musique pour s'endormir. Mais depuis peu, elle me demande des berceuses. Elle a ses préférées, plutôt par périodes... En ce moment c'est "Le loup la biche et le chevalier" d'Henri Salvadore, aussi connue sous le nom "Une chanson douce" et "Fais dodo Colas mon p'tit frère" (surtout la partie gâteau et chocolat ^^).
    Mais avec mon travail (je donne des ateliers d'éveil musical pour les tout-petits), elle a le choix d'un sacré répertoire et elle commence à s'en rendre compte et à varier ses demandes.

    Rester tout près
    Dans la chambre de poussinette il y a un fauteuil suédois, vous savez, le célèbre Poäng... Je lui voue une adoration car il a sauvé mon sommeil quand j'étais dans un état d'épuisement extrême et que poussinette me rappelait cinq fois minimum par nuit. Il est super confortable alors je n'hésite pas à y passer du temps si besoin. Il m'est donc arrivé d'y passer 45min, le temps que mademoiselle trouve le sommeil. Mais qu'est-ce que j'y fais pendant 45min ?
    Vous avez déjà tricoté dans le noir ? Les habitués du tricot oseront peut-être tenter l'expérience, mais si j'ai un conseil à vous donner, c'est "évitez le point de riz !" Voilà... J'ai passé plusieurs soirée à faire n'importe quoi puis détricoter...
    Sinon, on utilise une veilleuse pour lire sans s'arracher les yeux, ou le rai de lumière du couloir.

    Couchers compliqués...


    S'allonger
    Jusqu'à présent, je n'avais pas osé m'allonger à côté de poussinette, tout simplement parce qu'elle a toujours son petit lit à barreaux et que j'avais peur de casser les lattes. Mais un soir, je suis entrée dans la chambre et j'ai retrouvé Alfredo dans le-dit petit lit. Alors pourquoi pas ?!
    C'est une longue histoire ce lit... Il y a un moment déjà, j'avais retiré le matelas pour le poser par terre et ainsi apporter la touche  finale à la chambre type Montessori de poussinette. Sauf que son lit, elle l'a réclamé. Deux fois nous avons retenté l'expérience, mais j'ai fini par le remonter entièrement, tournevis en main et poussinette déchaînée à 23h30 du soir.
    En général quand on met son lit par terre (c'est arrivé trois fois, donc), poussinette est contente 3h, le temps de se jeter dedans, s'installer pour y coucher sa poupée, lire un livre et basta. Donc on verra quand ça évoluera ...si les lattes n'ont pas craqué avant !

    Prendre le temps
    Comme on travaille pas mal à la maison, on s'y met souvent le soir quand poussinette est couchée. Forcément, quand elle ne veut pas dormir, on bout intérieurement sachant ce qui nous attends encore... Mais c'est bien simple : plus on est pressés de la voir dormir, plus le processus est long !
    Alors il vaut mieux se détendre, et ne pas vouloir aller à contre courant.
    Généralement, c'est le bon moment pour parler avec poussinette, faire un résumé de la journée, revenir sur les moments que nous avons aimé, même les plus simples. C'est une façon aussi de clore les problèmes laissés en suspend : une peur, une frustration, un stress... Notre poussinette s'exprime bien maintenant, et elle est capable de nous parler de ce qui lui pèse. Alors on met des mots, on accepte son émotion, on rassure en cherchant des solutions...
    En général, plus on est détendus et disponibles et plus elle est rapidement paisible et prête à dormir.

     

    Voici quelques solutions un peu folles, que nous utilisions quand poussinette était plus petite :

    - faire des squats en la portant allongée dans nos bras : endormissement et fessiers en béton garantis !

    - s'allonger sur le tapis avec un coussin et une couverture et lui montrer qu'on dort à côté d'elle (et forcément on s'endormait vraiment et on se réveillait cassé en deux)

    - la prendre dans nos bras et dire "bonne nuit" à toutes les pièces de l'appartement et à tous ses jouets

    - la laisser faire sa vie sans lutter pour la mettre au lit et finir par la coucher complètement épuisée quand elle s'avouait vaincue (ça c'est quand on ne travaillait pas et qu'elle n'allait pas à la crèche, ou pendant des vacances...) Et dans le même genre :

    - se lever quand elle avait décidé que sa nuit était finie... à 4h30 du matin, pour finalement se recoucher ensemble à 6 ou 7h (possible quand on ne travaille pas le lendemain).

    Et vous, qu'avez-vous trouvé comme solution pour coucher des bébés et des bambins récalcitrants ? :)
    On est bien curieux de connaître vos méthodes...

    - Lilaluna -

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    3 commentaires
  • Je rattrape doucement mon retard dans le défi, après une grosse baisse de motivation et une très grande fatigue. L'envie créative m'a titillée dernièrement et j'ai sauté sur l'occasion pour m'y remettre.

    Voici donc le tampon réalisé pour le thème d'avril : végétal

     

    Défi gravure, avril


    C'était l'occasion de tester la gomme blanche Factis. J'avais une petite plaque, mais la sachant très souple et friable, j'hésitais à l'utiliser. En voyant mon dessin plein de trous minuscules, je me suis dit qu'elle ferait certainement l'affaire et j'ai eu raison. Les petits morceaux se sont retirés très facilement et j'ai réussi à affiner les contours sans déraper.

    Pour le fruit, j'ai utilisé une chute de gomme bleue.

    Et voilà un petit physalis, aussi appelé "amour en cage" !

    J'ai aussi pris le temps d'essayer de nettoyer à fond mon tampon, ce que je fais rarement.
    Pour cela, j'ai humidifié un chiffon et retiré un maximum d'encre en tamponnant doucement. Ensuite, j'ai utilisé la gomme mie de pain en la pressant plusieurs fois sur le tampon.
    Je ne sais pas si j'aurais aussi bien réussi avec l'encre Versacraft (ici c'était l'Aladdine)...

    Normalement, il faut aussi proposer un petit projet réalisé avec le tampon gravé. J'aurais bien tamponné un tissu pour faire une jupe à poussinette, mais je n'ai pas encore pris le temps.

    J'espère que le tampon vous plait. Vous pouvez voir les autres réalisations ici !

    Bises à tous

    - Lilaluna -

    Enregistrer

    Enregistrer

    Pin It

    7 commentaires